Cameroun : 1ères journées scientifiques de l’hôpital Laquintinie de Douala : le pari a été gagné !

L’hôpital Laquintinie de Douala depuis deux ans, a mis le cap vers l’excellence dans son action. En se reposant sur les idéaux fondant son exercice que sont : Humanisme-Professionnalisme-Innovation, les responsables de cette formation sanitaire ont enclenché une dynamique révolutionnaire, visant à rendre la prise en charge des patients hautement qualitative.

D’où l’organisation des premières journées scientifiques sous le thème : « Les Urgences Médico-chirurgicales », tenues du 07 au 08 novembre 2018 à la Salle des Fêtes d’Akwa à Douala.

« Afin d’y parvenir, une politique axée sur la qualité a été mise sur pied. Dans son contenu, il est question de développer significativement le potentiel infrastructurel en remettant à niveau les bâtiments ayant subi une forte érosion du fait du poids de l’âge ; de renouveler la technologie sanitaire qui s’accommode peu d’équipements à l’anachronisme fonctionnel avéré et à laquelle diagnostic et traitement de pointe sont étroitement attachés ; de renforcer significativement les pratiques médicales et infirmières notamment à travers l’administration des soins aux normes ; enfin d’asseoir une meilleure organisation des services qui puisse permettre un suivi minutieux des patients, ainsi qu’un encadrement sérieux d’apprenants ». a déclaré le Pr Louis Richard Njock, Directeur général de ladite institution de renom.

Selon le Pr Callixte Kuete Tegueu, Chef de service de Neurologie à l’hôpital Laquintinie : « Cette manifestation scientifique de très haut niveau se veut un lieu de rassemblement et d’échanges entre des disciplines et professions très diverses mais liées entre elles par l’objectif principal qui est l’amélioration de la santé de la population de la ville de Douala en particulier et du pays en général ».

Situé en plein cœur du quartier Akwa, L’Hôpital Laquintinie de Douala s’étend sur 09 hectares. C’est un Hôpital de référence de 2ème catégorie. Il a pour mission d’assurer la prise en charge médicale et médico-sanitaire qualitative et quantitative quotidienne des cas et réponse adaptée lors de grands évènements ; qu’il s’agisse d’évènements sportifs, de catastrophes ou des épidémies.

En effet son offre de soins et services couvre un grand éventail de spécialités organisées au sein des départements ainsi qu’il suit :
– Le Département d’Hygiène et technologie médico-sanitaire avec ses services phares que sont la maintenance des équipements médicaux, la stérilisation centrale et l’hygiène hospitalière et environnementale.
– Le Département de gynécologie obstétrique avec ses services de maternité et de protection maternelle
– Le Département de Pédiatrie avec son service de néonatologie qui abrite une unité de bébé kangourou de référence en Afrique centrale et son Centre de prise en charge des Drépanocytaires
– Le Département de Médecine avec 9 services spécialisés : la cardiologie et la neurologie qui se démarquent avec leur unité de soins intensifs, la gastro entérologie, la psychiatrie, le Centre des maladies respiratoires, l’endocrinologie, l’infectiologie, la rhumatologie et la dermatologie.
– Le Département de Chirurgie et Disciplines affinitaires avec 6 services : la chirurgie pédiatrique, la neurochirurgie, ORL, l’ophtalmologie dirigée par un professeur agrégé spécialisé en chirurgie de l’orbite, l’urologie, l’orthopédie et traumatologie en voie de devenir une référence pour la sous-région au regard des prestations et des équipements qui lui sont dévolus, et la chirurgie générale.
– Le Département des Soins et Services pluridisciplinaires avec 05 services : le Centre de traitement agréé de prise en charges des PVVIH, l’oncologie, les consultations externes, l’hospitalisation de Haut et de moyen standing, et les soins et services conventionnés avec une unité Santé et sécurité du personnel.
– Le Département des Sciences d’appui au diagnostic et au traitement avec ses 05 services : le service de biologie clinique engagé dans un processus de certification par l’OMS et possédant déjà une étoile, le service de la pharmacie et le service d’imagerie et exploration fonctionnelle équipé entre autre d’un scanner de 16 barrettes, le service d’anatomo- pathologie qui couvre efficacement l’unité de thanatopraxie qui est d’une grande aide aux enquêtes de la justice puis enfin la Banque de sang dont la référence sous régionale est acquise.
– le Département Urgences-Anesthésiologie et Réanimation avec ses 2 services est un pôle d’excellence pour la prise en charge des urgences médicales et chirurgicales. Par ailleurs l’unité de réanimation est la plus grande de la ville de douala avec une capacité d’accueil d’environ 16 lits.
– Le Département de la qualité, des études et de la coopération avec ses deux services dont celui en charge de la qualité et celui dédié aux études et à la coopération
Il faut signaler que l’hôpital Laquintinie de Douala est un hôpital Universitaire et se doit de s’arrimer aux exigences et normes des Institutions universitaires en terme de formation initiale des infirmiers, étudiants en médecine, pharmacie et chirurgie dentaire mais également un devoir institutionnel de formation continue du personnel médical et paramédical de cet hôpital mais également de la ville de Douala et ses environs.

« Seul, on peut aller vite ; mais ensemble on peut aller loin. Que chacun de nous mette ces recommandations en pratique. Le soutien et l’accompagnement de tous est nécessaire pour que rayonne l’hôpital Laquintinie dans le meilleur intérêt de la santé de tous. », a exhorté le Pr Louis Richard Njock.

Au terme de ce congrès scientifique de deux jours qui a connu 42 communications et 242 participants, rendez-vous a été pris pour l’année prochaine.