Calendrier du mois de Ramadan 2014 – 1435 : quand débute le jeûne ?

A quelle date commence le mois de Ramadan ? La « nuit du doute », prévue entre le 27 et le 28 juin, permettra de déterminer la date exacte. Le jeûne commencera donc en France samedi 28 ou dimanche 29 juin.

Le calendrier du mois de Ramadan ne peut être déterminé précisément à l’avance. Mais, cette année, le jeûne devrait débuter samedi 28 ou dimanche 29 juin. L’Aïd el-Fiter, la fête qui marque la fin de ce mois sacré chez les musulmans, devrait être célébré le 27 ou 28 juillet 2014. Ces dates ont été annoncées par Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM).

La « nuit du doute » permettra de définir officiellement la date définitive du début du jeûne. Elle se tiendra dans la nuit du 27 au 28 juin, afin d’observer le croissant de lune au 29e jour du mois précédent celui du ramadan. Car en effet, comme chaque année, c’est la lune qui permet de déterminer avec certitude la date de début du ramadan.

La ‘nuit du doute », c’est quoi ?

Durant cette nuit, les musulmans scrutent le ciel afin de déterminer si le nouveau mois lunaire débute. Si le fin croissant de lune est visible lors de cette nuit, le mois de ramadan commence alors dès l’aube. Si ce n’est pas le cas, cette période commencera le jour suivant.

Cette méthode de calcul avait d’ailleurs été remise en question l’année dernière par le CFCM qui avait, pour la première fois, fixé à l’avance la date de début du mois de Ramadan. Mais elle n’avait pas fait l’unanimité au sein de la communauté musulmane de France qui préfère l’observation traditionnelle de la lune. Cette initiative avait d’ailleurs provoqué une réelle pagaille et avait divisé la communauté lors du jeûne de 2013. La majorité des musulmans de France avait refusé de suivre le calendrier imposé à l’avance par le CFCM. L’instance avait été contrainte de capituler face à une levée de boucliers.

Afin d’éviter d’être une nouvelle fois désavoué, dans un communiqué officiel, le CFCM a annoncé que la méthode traditionnelle sera privilégiée, à savoir le calcul astronomique en tenant compte « des conditions de l’observation de la lune et du principe consistant à entamer le mois lunaire si la nouvelle lune est observable ».

Mohammed Moussaoui, président de l’Union des mosquées de France (UMF), favorable à ce que la date du début du mois de Ramadan soit fixée à l’avance, a appelé les musulmans de France à « respecter la décision du CFCM ».