Burundi: les chefs d’Etat d’Afrique de l’Est demandent un report des élections

Les chefs d’État de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) réunis dimanche à Dar es Salam en Tanzanie ont préconisé que toutes les élections burundaises soient reportées de six semaines.

La Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) a préconisé, dimanche, un report de six semaines de toutes les élections prévues au Burundi. Les Présidents ougandais Yoweri Museveni, tanzanien Jakaya Kikwete, kényan Uhuru Kenyatta et sud-africain Jacob Zuma étaient réunis dimanche à Dar es Salam en Tanzanie.

La proposition jugée « positive » par le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba, a indiqué que l’exécutif burundais avait accueilli la proposition de façon « positive », selon le nouvelobs.com.

Les élections législatives et communales sont prévues pour le 5 juin, la Présidentielle pour le 26 juin tandis qu’un scrutin sénatorial doit se tenir le 17 juillet.

Les chefs d’État de l’EAC ont également appelé au désarmement des mouvements de jeunesses armées, à l’organisation des différentes élections dans des conditions transparentes. Ils ont demandé au gouvernement de créer les conditions d’un retour des réfugiés.

La candidature de Pierre Nkurunziza n’a pas été évoquée

Le porte-parole du gouvernement a déclaré que la question du troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza n’avait pas été évoquée car elle relève de la souveraineté du Burundi.

Depuis le 26 avril dernier, les manifestations sont quasi-quotidiennes dans la capitale burundaise, Bujumbura, pour s’opposer à la candidature à un troisième mandat du chef de l’État.

Le Président burundais, Pierre Nkurunziza, n’était pas présent à cette réunion. Il était représenté par son ministre des Relations extérieures. Lors du dernier sommet en Tanzanie, une tentative de coup d’État était intervenue au moment du déplacement du chef de l’Etat.