Burundi : le Président Pierre Nkurunziza n’est plus

L'ancien Président du Burundi, Pierre Nkurunziza

Hospitalisé à l’hôpital de Karuzi depuis samedi dernier, le Président sortant du Burundi ne s’est pas remis de sa maladie. Son décès vient d’être annoncé par le gouvernement burundais.

Pierre Nkurunziza ne passera pas vivant le témoin à son successeur, le général Evariste Ndayishimiye. La faucheuse vient d’avoir raison de lui. La nouvelle a été officialisée ce mardi par les autorités de Bujumbura qui ont précisé que le décès est intervenu hier, lundi à l’hôpital du Cinquantenaire de Karuzi où le chef de l’Etat était hospitalisé depuis samedi soir.

Officiellement, Pierre Nkurunziza est mort des suites d’un « arrêt cardiaque ». Le communiqué officiel indique que l’homme « a senti un malaise et s’est vite rendu à l’hôpital de Karuzi pour se faire soigner » et que son état de santé s’est amélioré le dimanche, avant qu’un arrêt cardiaque n’intervienne le lundi matin. Toutes les tentatives pour ranimer le Président ont été vaines.

Si le communiqué officiel parle d’« arrêt cardiaque », la rumeur elle, agitait plutôt la piste de la maladie à Coronavirus depuis que la nouvelle de l’hospitalisation du Président burundais s’est ébruitée. Surtout que quelques jours avant lui, la Première dame, Denise Bucumi, avait déjà été évacuée en urgence à Nairobi, dans un avion médicalisé de l’ONG Amref Health Africa. Certainement que le temps nous en dira davantage sur les causes réelles de ce décès qualifié d’ « inopiné » par le communiqué gouvernemental.

Pierre Nkurunziza avait pris soin de se garantir, avec une Constitution taillée sur mesure, une retraite dorée d’ancien Président dont il ne pourra pas profiter.