Burundi : le gouvernement ne négociera pas avec les enseignants

Le gouvernement burundais a annoncé qu’il se retirait des négociations dans la grève des enseignants déclenchée il y a deux mois, rapporte lundi RFI. Près de 50 000 enseignants d’écoles primaires et secondaires réclament le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaires. Selon un médiateur du conflit, la raison du retrait gouvernemental serait due au fait qu’« aucune des parties ne fait confiance à l’autre » dans les négociations. Le gouvernement a prévu un retrait des négociations vers la fin de la semaine et a exigé un conseil d’arbitrage, ce que rejettent les syndicats. C’est donc l’impasse à Bujumbura.