Burundi : bientôt la reprise des travaux de construction de la centrale solaire de Mubuga

Il s’agit de la première centrale solaire qui sera mise en place par un producteur d’énergie indépendant au Burundi. Le projet de centrale solaire de Mubuga permettra au Burundi de fournir 7,5 MW supplémentaires de courant. De quoi réjouir autorités et populations de ce petit pays dans lequel l’énergie électrique n’est pas la chose la mieux partagée.

L’annonce de la reprise des travaux du projet a été faite, la semaine dernière, par Gigawatt Global, un développeur d’énergies renouvelables américano-hollandais. En réalité, le projet de construction d’une centrale solaire au Burundi avait été annoncé depuis 2016. Le lancement des travaux, initialement prévu pour janvier 2018, avait finalement avorté. Deux ans plus tard, tout semble prêt pour la mise en route effective du projet.

Prévu pour être installé à Mubuga, à l’est du Burundi, le complexe fournira 7,5 MW, soit environ 15% de la capacité électrique totale du pays, ce qui permettra à environ 87 600 Burundais de sortir de l’obscurité et de profiter de l’électricité. Ce projet est de la plus haute importance pour le Burundi, quand on sait que le taux d’électrification du pays ne dépasse guère 10% avec seulement 40 MW comme capacité totale de production.

Développé sous la forme d’un partenariat public-privé entre le gouvernement burundais et la société Gigawatt Global, la construction de la centrale solaire de Mubuga devrait coûter environ 14 millions de dollars, selon les autorités burundaises. Il s’agit, par conséquent du plus important investissement international privé dans le domaine des énergies au Burundi depuis 30 ans.

« Nous nous réjouissons énormément du début de chantier du champ solaire Gigawatt au Burundi… Après son succès au Rwanda, Gigawatt Global a démontré qu’on pouvait lui faire confiance pour fournir une énergie renouvelable, efficace et propre à un coût raisonnable, ce qui contribuera grandement à notre économie et à notre société. Nous avons hâte de voir rapidement aboutir ce projet et nous sommes reconnaissants de la collaboration et de la coopération avec Gigawatt Global car l’énergie est une priorité claire au Burundi », a confié Côme Manirakiza, ministre burundais de l’énergie et des mines.

Et Michael Fichtenberg, vice-président en charge des finances et du développement commercial à Gigawatt Global de poursuivre : « Apporter de l’énergie propre à l’un des pays les moins avancés du monde remplit la mission de Gigawatt Global : devenir une plateforme d’impact de choix pour les énergies renouvelables en Afrique ».