Burundi : assaut des putschistes contre la télévision nationale

Au lendemain d’une tentative de coup d’Etat militaire dont l’issue reste incertaine, la situation est toujours confuse, ce jeudi, au Burundi, où les putschistes annoncent avoir lancé l’assaut contre la télévision nationale.

La situation est toujours confuse, ce jeudi, au Burundi, où les putschistes annoncent avoir lancé l’assaut contre la télévision nationale, au lendemain d’une tentative de coup d’Etat militaire dont l’issue reste incertaine, .

Jeudi 14 mai 2015, 24 heures après la tentative de coup d’Etat militaire, personne ne sait qui contrôle réellement le pays. Les putschistes disent avoir lancé une nouvelle offensive, notamment contre la télévision nationale. Ces événements font suite à plusieurs semaines de protestation contre la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat. Voici les derniers développements de la situation.

Il y eut en effet des échanges de tirs nourris près de la radio nationale où des rafales de tirs de mitrailleuse auxquels se joignent des tirs d’obus ont été entendus. La situation est d’autant plus confuse que le chef d’Etat major loyaliste Prime Niyongabo revendique le contrôle de la Présidence et du pays, tandis que les putschistes, sous les ordres du général Godefroid Niyombare, affirment contrôler l’aéroport et la majorité de la capitale. L’auteur du coup d’Etat a d’ailleurs ordonné la fermeture des frontières.

De son côté, Pierre Nkurunziza qui était parti en Tanzanie pour prendre part à un forum visant à trouver une solution à la crise burundaise, n’a pu regagner son pays, du fait de l’aéroport fermé par les puschistes. Il aurait été contraint de retourner à Dar es Salaam.