Burkina : trois gendarmes blessés dans une attaque djihadiste

Les forces de défense du Burkina Faso

Trois gendarmes ont été blessés dans une nouvelle attaque djihadiste contre une brigade de gendarmerie située dans le nord du Burkina Faso.

Recrudescence de la violence au Burkina Faso où trois gendarmes ont été blessés dans une nouvelle attaque contre une brigade de gendarmerie. L’assaut, attribué à des djihadistes, a eu lieu dans le nord du Burkina Faso.

C’est dans la nuit de mardi que des individus armés non identifiés ont attaqué une brigade de gendarmerie située sur l’axe Dori-Seytenga, à une dizaine de kilomètres de Dori, chef-lieu de la région du Sahel. Selon une source sécuritaire, les assaillants auraient également incendié trois véhicules et criblé de balles le bâtiment de la gendarmerie.

Depuis 2015, le Burkina Faso, qui a une frontière commune avec le Mali et le Niger, fait l’objet d’attaques djihadistes répétées. Ces assauts plus sont fréquents dans le nord et l’est de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

À noter que lors d’une attaque contre une patrouille de gendarmes, lundi dernier, six assaillants ont été abattus dans la localité de Bougui.