Burkina : Roch Marc Christian Kaboré a prêté serment comme nouveau Président

Roch Marc Kaboré a prêté serment comme nouveau Président du Burkina Faso ce mercredi devant les juges de la Cour constitutionnelle lors d’une cérémonie organisée dans un stade de Ouagadougou.

Il est officiellement le nouveau chef de l’Etat du Burkina Faso. Roch Marc Kaboré a en effet prêté serment ce mercredi comme nouveau Président du Burkina Faso devant les juges de la Cour constitutionnelle lors d’une cérémonie organisée dans un stade de Ouagadougou.

« C’est le triomphe de l’alternance que nous attendions depuis si longtemps. C’est le triomphe de la démocratie », a déclaré le nouveau chef de l’Etat.« Ensemble, nous avons voulu le changement. Ensemble, nous devons en faire un bien commun », a-t-il dit ajouté. De nombreux chefs d’Etat de la sous-région ont assisté à son investiture, notamment le président sénégalais Macky Sall, ou encore ivoirien Alassane Ouattara. Ironie du sort ce dernier est sommé de livrer le président déchu burkinabè Blaise Compaoré, réfugié en Côte d’Ivoire, sous le coup d’un mandat d’arrêt international dans l’affaire Thomas Sankara, dont il est soupçonné d’avoir participé à l’assassinat.

Roch Marc Kaboré a été élu dès le premier tour le 29 novembre dernier avec 53,5% des voix, face à son rival Zéphirin Diabré, qui a obtenu 29,65% des suffrages. Il a également été Premier ministre de l’ancien président Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par une révolte populaire en octobre 2014, après avoir tenté de modifier la Constitution. Lorsque Blaise Compaoré a décidé de modifier la Constitution pour briguer un nouveau mandat, Roch Marc Kaboré a lui aussi pris ses distances avec ce dernier.

Les chantiers qui attendent le nouveau président du Burkina Faso sont gigantesques. Il doit très vite redresser le pays, dans le domaine économique mais aussi social, et trouver un moyen de générer des emplois notamment pour les jeunes pour la plupart englués dans le chômage de masse…