Burkina : officiellement installée, l’Assemblée législative de la transition élit son président


Lecture 2 min.
Aboubacar Touguyeni
Aboubacar Touguyeni

Les membres de l’Assemblée législative de la transition au Burkina Faso ont pris fonction, ce mardi. Ils ont également procédé à l’élection de leur premier responsable.

Les institutions du régime de transition se mettent progressivement en place au Burkina Faso. Après l’installation des membres du gouvernement nommés le 6 mars, c’est au tour des membres de l’Assemblée législative de la transition dont la liste a été rendue publique samedi dernier d’entrer officiellement en fonction, ce mardi 22 mars 2022. La cérémonie dirigée par le doyen d’âge, Jean Hubert Bazié de l’ex-Alliance des partis de la mouvance présidentielle (APMP), a consisté en l’appel de chaque membre, le port de l’écharpe et l’acclamation qui valide le mandat du député. Elle s’est déroulée en présence des membres du gouvernement. 

Au total, 71 membres constituent cette Assemblée qui, comme son nom l’indique, se chargera de légiférer, c’est-à-dire voter les textes des réformes à mettre en œuvre par le régime de transition. Sur les 71 membres, 21 ont été désignés par le Président Paul-Henri Sandaogo Damiba, 16 par les forces de défense et de sécurité, 13 par les organisations de la société civile, 13 par les représentants des régions du pays (1 par région), et 8 par les partis politiques. Au nombre des membres les plus en vue de cette nouvelle Assemblée, il y a : Luc Adolphe Tiao, le dernier Premier ministre de l’ex-Président Blaise Compaoré, l’ancien candidat à la dernière élection présidentielle, Abdoulaye Soma, les acteurs majeurs de la société civile tels que Pascal Zaida, Valentin Yambkoudougou et Roland Bayala. Ces derniers se sont fait remarquer par leurs critiques acerbes contre le gouvernement du Président Roch Marc Christian Kaboré.

L’installation des députés a été suivie par l’élection du président de la structure, après une pause d’une heure et demie. Quatre candidats étaient en lice : Aboubacar Touguyeni, Arouna Loure, Moumouni Dialla et Zarata Zoungrana. Mais, à l’issue d’un vote secret, le choix a été porté sur celui qui était pressenti pour le poste : le professeur Aboubacar Touguyeni, un des 21 éléments désignés par le Président Damiba pour siéger dans cette Assemblée. Il a totalisé 58 voix sur 70 votants.

Professeur titulaire en Sciences halieutiques à l’Institut du développement rural (IDR) de l’Université Nazi Boni (Bobo-Dioulasso), Aboubacar Touguyeni n’était pas très connu du grand public burkinabè jusqu’à ce mardi où il prend les rênes de l’Assemblée législative de la transition.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter