Burkina Faso : touchée par une balle perdue, une élève succombe en France

Atteinte à la tête par une balle perdue, lors de la manifestation des militaires dans la nuit du 22 au 23 mars à Ouagadougou, alors qu’elle était au lit, Madina Bouda, une élève de 15 ans, a succombé ce jeudi matin à l’hôpital Necker de Paris, où elle avait été évacuée dimanche 3 avril, aux frais de l’Etat burkinabè. L’annonce de sa mort a entraîné, ce jeudi, des perturbations dans les écoles de Ouagadougou. Ce décès vient s’ajouter à celui de Justin Zongo, un autre élève mort dans des conditions troubles, mi-février à Koudougou, entraînant de violentes manifestations qui avaient coûté la vie à trois élèves et à un étudiant.