Burkina Faso : quatre morts dans une explosion à Ouagadagou

Quatre personnes sont mortes dans une explosion d’un dépôt d’explosifs survenue dans la capitale burkinabè Ouagadougou.

Frayeur à Ouagadougou. Quatre personnes sont mortes et 38 ont été blessées dans l’explosion mardi soir d’un dépôt d’explosifs à Ouagadougou, la capitale burkinabè, a annoncé ce mercredi un chef de la police burkinabè. « Deux morts ont été constatés et des morceaux de corps humains retrouvés dans les décombres, appartenant vraisemblablement à deux (autres) personnes », a déclaré Omer Batiolo, le directeur général de la sécurité nationale au cours d’une conférence de presse. Selon lui, 32 des 38 blessés ont été évacués à l’hôpital.

L’explosion s’est produite derrière la cour d’un chef traditionnel ayant rejoint l’opposition, provoquant de nombreuses rumeurs à Ouagadougou, où l’actualité politique est chargée à l’approche de l’élection présidentielle de 2015. Toutefois, l’hypothèse de l’attentat a été écartée par la police. Le sinistre, d’origine « accidentelle », a été provoqué par l’activation d’explosifs destinés à un usage minier qui étaient illégalement stockés dans une maison, a affirmé Omer Batiolo.

Le Président Blaise Compaoré qui dirige le pays depuis un quart de siècle a décidé de se représenter à la présidentielle de 2015 alors que la Constitution ne le lui permet pas.