Burkina Faso : le lieutenant-colonel Zida est déjà au Palais !

Après 27 ans passés au pouvoir, le Président Blaise Compaoré a démissionné à l’issue de trois jours de manifestations et d’émeutes. La transition est encore incertaine avec deux militaires qui se proclament Président. Mais le lieutenant-colonel Zida serait déjà au Palais.

Qui est le nouveau Président du Faso ? Difficle à dire, 24 heures seulement après la vacance du pouvoir déclarée par Blaise Compaoré, c’est la confusion totale. En ce sens que deux gradés de l’armée burkinabè se sont proclamés Président.

Après 27 ans passés au pouvoir, le Président Blaise Compaoré a démissionné à l’issue de trois jours de manifestations et d’émeutes. La transition est encore incertaine au Burkina Faso avec deux militaires qui se proclament Président.

En effet, quelques heures après la démission du Président Blaise Compaoré, le chef d’état-major des armées, le général Honoré Traoré, déclare assumer les « responsabilités de chef de l’Etat ». Auparavant, il avait annoncé la dissolution du gouvernement et celle de l’Assemblée nationale. Alors que l’on pensait la transition assurée, un autre militaire, le lieutenant-colonel Zida, commandant adjoint du Régiment de la sécurité présidentielle, déclare qu’il est le nouveau chef de l’Etat.

Zida déclare ainsi prendre la tête de la transition, après avoir annoncé la suspension de la Constitution, la fermeture des frontières aériennes et terrestres et la mise en place d’un nouvel organe de transition. Mieux, le lieutenant-colonel Zida a demandé le soutien de la communauté internationale. Sans conteste, ce samedi matin, deux gradés de l’armée burkinabè se disputent la magistrature suprême.

Si le général Traoré n’a pas repris la parole depuis vendredi après-midi, le lieutenant-colonel Zida semble avoir une longueur d’avance. Déclarant la sortie du général Traoré caduque, le lieutenant-colonel Zida serait déjà au Palais.