Burkina Faso : il y a 54 ans, la République de la Haute Volta

Le 11 décembre 1960 est la date de la proclamation de la République de Haute Volta. Cette date, qui constitue un repère majeur dans l’histoire du Burkina Faso, a été retenue pour la commémoration de la fête de l’indépendance acquise le 5 août 1960, à l’issue d’un processus graduel commun à toutes les colonies françaises d’Afrique , exceptée la Guinée-Conakry.

A Ouagadougou,

C’est en cette date du 11 décembre 1960 que le peuple burkinabé a retrouvé son intégrité et sa souveraineté au nom du droit naturel de l’Homme à la liberté, à l’égalité, à la fraternité. Depuis la pénétration française sur le territoire, le peuple voltaïque a cheminé avec courage et abnégation pour le rayonnement de l’indépendance.

La Haute Volta, une main d’œuvre pour les plantations

Créée en 1919, la colonie de Haute Volta a été une importante main d’œuvre pour les plantations de Côte d’Ivoire et la construction du chemin de fer Abidjan-Niger. La colonie est démembrée en 1932 sous la pression des colons français de Côte d’Ivoire , du Soudan français (actuel Mali) et du Niger.

Le centre et le sud du territoire sont alors annexés à la colonie de Côte d’Ivoire , le nord intégré au Soudan français et l’est au Niger.
Le pays qui a payé un lourd tribut pour la France libre, sur les champs de bataille européens de la seconde Guerre mondiale, a retrouvé son unité avec la loi du 4 septembre1947.

La Haute Volta a une plus grande autonomie administrative

C’est dans ce contexte que le mouvement nationaliste prit son essor, en s’appuyant sur les souverains, les anciens combattants, les élites modernes, animé par des hommes politiques comme Ouézzin Coulibaly, Maurice Yameogo, qui fondèrent le Parti démocratique unifié qui deviendra l’Union démocratique voltaïque (UDV ).

En 1956 , la loi cadre instaure le suffrage universel dans les colonies françaises d’Afrique noire et accorda, à la Haute Volta comme aux autres colonies, une plus grande autonomie administrative. En 1958 , la nouvelle Constitution française qui accordait l’autonomie complète fut approuvée par 99, 1% des votants en Haute Volta.

Et la Haute Volta accéda à l’indépendance

En 1959, la Haute Volta adhère au conseil de l’entente dont les autres membres étaient : la Côte d’Ivoire , le Niger , le Bénin et le Togo.
Les tractations pour l’indépendance ont abordé un tournant très décisif en juillet 1960. Le général Charles de Gaulle transfert les compétences de la communauté par un accord en deux articles du conseil de l’entente à ses pays membres.

La Haute Volta accéda à l’indépendance sans que ne soient modifiés ni ses frontières, son nom, ses couleurs de drapeau. Pour l’occasion, Nazi Boni affirmera que « quelle que soit la forme revêtue par notre accession à la souveraineté internationale, celle-ci constitue un fait positif dont nous devons nous réjouir