Burkina Faso : Hicham Ayouch, couronné par le FESPACO 2015

etalon-dargent_interieur.jpg

Ouagadougou, 24e FESPACO : Hicham Ayouch, Etalon d’Or 2015. Les portes de la 24e édition du FESPACO se sont refermées, ce samedi 7 mars 2015, au Palais des Sports de Ouaga 2000. Le Marocain Hicham Ayouch remporte l’Etalon d’or de Yennega pour son film « Fièvres ». Les cinéastes burkinabè s’en sortent avec six prix en compétition officielle et six prix spéciaux.

Lors de cette 24e édition de FESPACO l’Etalon d’or de Yennega a été décerné et remis par le Président de la transition Michel Kafando, au film « Fièvres » du Marocain Hicham Ayouch. Une surprise pour un grand nombre de personnes parce que parce que ce film n’était pas dans les pronostics…

L’émouvante déclaration de Hicham Ayouch

« Comme vous l’avez remarqué, ma peau est blanche, mais le sang qui coule dans mes veines est noir. Mon père est Marocain, ma mère est Tunisienne, je suis Africain et fier de l’être ».

« Je suis Africain et fier de l’être, car nous sommes un continent beau, un continent noble, un continent riche, nous sommes la mère de toutes les terres, nous sommes l’essence du monde ».

« Je suis Africain, je suis fier l’être. Je n’ai pas besoin d’aide, je n’ai pas besoin de coopération. Je n’ai pas besoin de la coopération de personne. J’ai juste besoin qu’on cesse d’exploiter mon continent et de faire couler des rivières de sang ».

« Je suis Africain et fier de l’être. Je dois apprendre à m’aimer, car je suis un être digne, beau et capable. Et si je m’aime, alors je serai capable d’aimer tous mes frères et toutes mes sœurs ».

« Je suis Africain et fier de l’être car ma culture est belle, puissante, poétique et nous devons tout faire pour changer les mentalités grâce à l’art, à l’imaginaire et grâce à l’éducation ».

Tels furent les propos émouvants de Hicham Ayouch lorsqu’il reçut son prix, la « Palme » du FESPACO 2015.

Suite du Palmarès…

L’Etalon d’argent est revenu à Belkacem Hadjadj
L’Etalon d’argent a été remporté par Belkacem Hadjadj, d’Algérie, pour son film, « Fadhma N’soumer ».

etalon-dargent_interieur.jpg

L’Etalon de bronze reste au Burkina dans « L’Oeil du Cyclone » de Sékou Traoré.

etalon-de-bronse_interieur.jpg

Sékou Traoré remporte l’Etalon de bronze. On peut aussi noté que le film « l’œil du cyclone » de Sekou Traoré a reçu au total 8 prix lors de ce FESPACO.

Quelques critiques ont été exprimées, notamment par le jury des films documentaires et des films des écoles africaines qui a relevé l’inégalité dans la sélection des films dans cette catégorie et le nombre élevé des films à visionner par un même jury en cinq jours.

La valeur totale des prix décernés au FESPACO 2015 s’élève à 152 millions de F CFA. La soirée s’est terminée sur une très belle chorégraphie de la chorégraphe burkinabè Irène TASSEMBEDO. Ainsi le FESPACO 2015 refermait ses portes… Rendez-vous est pris du 25 février au 4 mars 2017 pour la 25e édition…

LES PRIX DU 24eme FESPACO AU COMPLET

Prix Long métrage

– Etalon d’or : « Fièvres », Hicham Ayouch, Maroc
– Etalon d’argent : « Fadhma N’soumer », Belkacem Hadjadj, Algérie
– Etalon de bronze : « L’œil du Cyclone », Sékou Traoré, Burkina Faso

Prix du court métrage

 Poulain d’or de Yennenga
« De l’eau et du sang », Abdelilah Eljaouhary, Maroc

 Poulain d’argent
« Madame Esther », Luck Razanajoana, Maroc

 Poulain de bronze
« Zakaria », Leila Bouzid, Tunisie

Prix Documentaire

 Premier
« Miniers shot down », Rehad Desai, Afrique du Sud

 Deuxième
« Devoir de mémoire », Mahmadou Cissé, Mali

 Troisième
« Tango Negro », Dom Pegro, Angola

Série TV

 Prix de la meilleure série
« Chroniques africaines », Marie Christine Amon, Côte d’Ivoire

 Prix spécial du jury
« Eh les hommes, eh les femmes », Apolline Traoré, Burkina Faso

Prix Oumarou Ganda

« L’œil du Cyclone », Sékou Traoré, Burkina Faso
Prix Paul Robeson
« Morbayassa, le serment de Koumba », Cheick Fantamady Camara, Guinée Conakry

Prix techniques et artistiques

 Prix du meilleur montage
« Fadhma N’Soumer », Belkacem Hadjadj, Algérie

 Prix du meilleur décor
« Timbuktu », Abderrahmane Sissako, Mauritanie

 Prix de la meilleure musique
« Timbuktu », Abderrahmane Sissako, Mauritanie

 Prix du meilleur son
« Fadhma N’Soumer », Belkacem Hadjadj, Algérie

 Prix de la meilleure image
« C’est eux les chiens », Hicham Lasri, Maroc

 Prix du meilleur scénario
« Fadhma N’Soumer », Belkacem Hadjadj, Algérie

 Prix de la meilleure interprétation féminine
Maimouna Ndiaye, dans « L’œil du Cyclone », Burkina Faso

 Prix de la meilleure interprétation masculine
Fargass Asandé, dans « L’œil du Cyclone », Burkina Faso

 Prix de la meilleure affiche
« Cellule 512 », Missa Hébié, Burkina Faso

Prix des écoles africaines de cinéma

 Prix du meilleur film fiction
« Sagar », Pape Abdoulaye Seck de ESAV/Maroc

 Prix du meilleur film documentaire
« Je danse, donc je suis », Aissata Ouarma de l’ISIS/Burkina Faso

 Prix spécial du jury
« The travaller », Peter Sedufia de NAFTI/Ghana

Prix spéciaux