Burkina Faso : des hommes armés attaquent des civils à Silgadji

Illustration

Le Burkina Faso est à nouveau victime d’un drame. Cette fois-ci, c’est Silgadji, un village situé dans la province de Soum, qui a été attaqué. Dans l’après-midi du samedi dernier, des hommes armés ont pris d’assaut le marché public du village, mais l’information n’a été rapportée officiellement que le lundi. Les bilans divergent en fonction des sources. Alors que certaines sources dressent un bilan de 10 morts, d’autres parlent de 50.

Selon des sources anonymes, les hommes armés se sont attaqués au marché de Silgadji. Ils ont rassemblé toutes les personnes présentes avant de séparer les hommes des femmes. Les terroristes ont abattu tous les hommes présents et ont libéré les femmes. Un témoin a confié que les assaillants avaient pris le soin de vérifier les pièces d’identité des personnes présentes avant de tuer les hommes.

Selon une source sécuritaire, l’antenne de relais de communication téléphonique a été sabotée par les terroristes. Ainsi, ils s’étaient assuré qu’il n’y aurait aucun moyen de communication avec les localités voisines. Le bilan officiel de ce drame n’est toujours pas dressé. Si les différentes sources parlent de 10 à 50 morts, il convient de souligner que le bilan pourrait être bien plus lourd.

Une source gouvernementale a annoncé que des engins explosifs ont été posés par les hommes armés sur toutes les voies menant à la localité, rendant le déploiement des forces de sécurité encore plus difficile.

Au cours de ces derniers mois, le Burkina Faso est devenu la cible de nombre d’attaques terroristes, plongeant la population dans une sorte de psychose alimentée par le climat de terreur que les forces de l’ordre n’arrive pas encore à dissiper.