Burkina Faso: des funérailles nationales pour Thomas Sankara ?

L’ancien Président Thomas Sankara devrait être enterré avec les « honneurs » a indiqué l’avocat de la famille Sankara, Maître Bénéwendé Stanislas Sankara, alors que la dépouille de l’ancien révolutionnaire vient d’être exhumée.

L’avocat de la famille Sankara, Maître Bénéwendé Stanislas Sankara, a réclamé que Thomas Sankara soit enterré comme un « héros national », alors que sa dépouille vient d’être exhumé ce mardi.

Quelques ossements

Quelques ossements ainsi que des morceaux de tissus ont été retrouvés dans sa tombe officielle dans le cimetière de Dagnoën, un quartier de Ouagadougou. Elle a été ouverte par trois médecins, un Français et deux Burkinabè, en présence du commissaire du gouvernement et d’un juge d’instruction, selon Le Figaro.

Bénéwendé Stanislas Sankara, qui n’a aucun lien de parenté avec Thomas Sankara, a été investi candidat de l’Union pour la renaissance/parti sankariste (UNIR/PS) pour l’élection présidentielle d’octobre prochain. Il a demandé au gouvernement de transition de faire en sorte que l’ancien président reçoive les honneurs qu’il mérite.

Décédé de mort naturelle ?

Tué le 15 octobre 1987 au moment d’un coup d’Etat qui a porté Blaise Campaoré au pouvoir, son certificat de décès indique qu’il est décédé de mort naturelle. Ce qu’a toujours refusé de croire la famille et notamment sa femme, Mariam Sankara, tout juste revenue au pays le 14 mai dernier, pour la deuxième fois depuis la mort de Thomas Sankara.

Une plainte contre X a été déposée ainsi que contre le colonel Alidou Guébré, ayant établi le certificat de décès.

Depuis 1997, Mariam Sankara tente d’ouvrir une procédure judiciaire pour enquêter sur la mort de son mari, ce qu’avait toujours refusé le pouvoir du président démissionnaire Blaise Campaoré. Fin mars dernier, elle a finalement été ouverte. La veuve de Thomas Sankara a été auditionnée le 18 mai dernier.