Bukina Faso : Michel Kafando investi

Le nouveau Président de transition burkinabè Michel Kafando a été investi dans ses nouvelles fonctions ce mardi.

Les choses s’accélèrent au Burkina Faso, où la crise politique est arrivée à son terme. Michel Kafando, le nouveau Président de transition, a prêté serment ce mardi avant d’entrer officiellement en fonction vendredi, jour où aura lieu la passation de pouvoir. Il mettra ainsi fin définitivement à trois courtes semaines de régime militaire dirigé par le lieutenant-colonel Zida.

De son côté, la communauté internationale, qui avait exercé, dès les premiers jours de la crise politique, une forte pression sur l’armée pour qu’elle cède le pouvoir aux civils, a salué cette transition rapidement et pacifiquement négociée. L’Union Africaine (UA), qui avait lancé un ultimatum au régime militaire pour qu’il restitue le pouvoir, a aussi salué, lundi, la « maturité politique et le sens des responsabilités des Burkinabè».

Le représentant spécial de l’ONU en Afrique de l’ouest, Mohamed Ibn Chambas, s’est réjoui dans les mêmes termes. François Hollande a félicité Michel Kafando, le nouveau Président de transition. Le Président français a également salué la charte de transition signée entre l’armée et la société civile, dans son communiqué. « La France se tient aux côtés du Burkina Faso durant cette période clé de son histoire », a ajouté le chef de l’Etat.

« Plus qu’un honneur, c’est une redoutable responsabilité qui m’échoit, dont j’entrevois déjà les écueils et l’immensité de la tâche. J’ai naturellement accepté comme chaque fois lorsque que j’ai été sollicité par le devoir », a confié pour sa part Michel Kafando qui doit conduire le Burkina Faso à des élections en novembre 2015.