Bruno Metsu quitte les Lions

Le technicien français Bruno Metsu n’assurera pas l’encadrement des Lions sénégalais lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2004 qui débutent en septembre prochain. Il s’est engagé pour dix mois aux Emirats Arabes Unis.

Les multiples messages de sympathie des Sénégalais à l’endroit de Bruno Metsu n’ont finalement pas ému celui que les médias appelaient affectueusement pendant la Coupe du monde asiatique le  » Sorcier Blanc « . Le français n’honorera pas jusqu’à son terme le contrat de trois ans qui le lie avec l’Etat du Sénégal.

L’entraîneur des quart de finalistes de la dernière Coupe du monde quitte les Lions de la Teranga pour s’occuper pendant les dix prochains mois de l’encadrement technique du club d’Al Aïn des Emirats Arabes Unis (EAU). Pendant la durée de son contrat, Bruno Metsu percevra un salaire mensuel de 119 000 euros (7 500 0000 Fcfa), quasiment cinq fois son traitement au Sénégal.

La raison plus que le coeur

Conscient de l’importante place qu’il occupe dans le coeur des Sénégalais et pour ne pas paraître  » indécent  » vis-à-vis de son employeur, Bruno Metsu, alias Abdel Karim Metsu, a mis les formes pour demander son départ du poste d’entraîneur-sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal. Il a formulé auprès du président Abdoulaye Wade une mise en disponibilité de dix mois. Une manière très polie de demander une rupture définitive de contrat. Les deux parties savent pertinemment que l’accord avec l’équipe émiratie annule de facto celui qui lie Bruno Mestu au Sénégal jusqu’en novembre 2003.

Quoique mal ressenti, le départ du  » Sorcier blanc  » n’a pas véritablement surpris les dirigeants et les joueurs sénégalais. Depuis le mémorable parcours des Lions en Corée-Japon 2002, Metsu faisait l’objet de vives convoitises de la part de nombreux clubs et équipes nationales. Joint au téléphone, l’international Salif Diao dit être triste pour le Sénégal, car Bruno Metsu avait réussi à leur donner  » la force physique et morale, le courage et la détermination à aller toujours de l’avant « . La nouvelle recrue de Liverpool souligne tout de même que  » comme les joueurs, les entraîneurs sont des professionnels qui ont des intérêts à défendre « .