Boxe : Junior Makabu défend son titre à Kinshasa

Junior Makabu

Le boxeur congolais Junior Makabu effectuera son grand retour, ce samedi 19 décembre 2020 pour affronter le Nigérian Olanrewaju Durodola, à Kinshasa.

Après de longs mois d’une attente liée au Covid-19, Junior Makabu va enfin pouvoir défendre son titre de champion du monde WBC. Le Congolais va affronter le Nigérian Olanrewaju Durodola, ce samedi à Kinshasa. En cas de succès, le « Léopard » de Kananga espère pouvoir décrocher ensuite les ceintures de roi des cruiserweight des autres grandes fédérations de boxe professionnelle.

À 33 ans, l’âge de la maturité pour un boxeur de son niveau, Junior Ilunga Makabu, voudra décrocher une 26ème victoire en 28 combats pro. Pour cela, il faudra mettre au tapis le Nigérian Olanrewaju Durodola, champion d’Afrique et aperçu lors des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

« Il est dans le top 5 au classement de la WBC. C’est un boxeur de talent. Il a affronté tous les membres du top 10. Ça n’a pas a été facile, mais j’ai bien discuté avec mon manager Tarek Saadi qui a fait son choix, et la WBC l’a accepté. Durodola a accepté de me combattre, parce que ça faisait longtemps que nous devions nous affronter. J’aurai déjà dû le faire à Dubaï [fin 2017, Ndlr] mais ça avait échoué. Comme je suis le tenant du titre, j’ai demandé que cela se passe chez nous. […] », a indiqué Junior Ilunga Makabu.

Avec la pandémie du Covid-19, ce combat pour la ceinture mondiale WBC a longtemps été repoussé et le retour des restrictions sanitaires dans le pays, cette semaine, menace encore la tenue de la rencontre. Junior Makabu ne pourra pas compter sur une salle pleine pour le porter tout au long des 12 rounds.

Il disputera son deuxième combat de l’année après son titre mondial du 31 janvier dernier, alors qu’il terrassait le Polonais Michał Cieślak, à Kinshasa. Olanrewaju Durodola, pour sa part, a eu la chance de combattre deux fois en 2020 : le Ghanéen Abraham Tabul, assommé en trois reprises en février à Accra et un autre boxeur nigérian, Olarewaju Segun, mis KO après 4 rounds, à Lagos, au mois d’octobre.

Junior Makabu

« J’ai envie d’avoir toutes les ceintures de champion du monde des autres fédérations. L’année prochaine, mon challenge, ce sera de tenter des combats d’unification. Je veux ramener toutes ces ceintures au pays », a conclu le champion de la République Démocratique du Congo.