Bousculade à La Mecque : la barre des 2000 morts franchie!

Plus de 2000 pèlerins ont péri lors de la bousculade au pèlerinage de La Mecque survenue, le 24 septembre, en Arabie Saoudite.

C’est à croire que le bilan du drame de Mina, en Arabie Saoudite, ne cessera jamais de s’alourdir ! Alors que le dernier bilan était de 1849 morts, c’est en réalité plus de 2000 pèlerins qui ont perdu la vie dans la bousculade au pèlerinage de La Mecque, le 24 septembre. Le drame s’est produit lors du rituel de la lapidation symbolique de Satan à Mina, près de La Mecque, dans l’ouest du royaume.

D’après des gouvernements, des commissions nationales du pèlerinage et des agences de voyage, le nombre de pèlerins tués, qui atteignait aujourd’hui au moins 2097, a presque triplé par rapport au bilan officiel fourni par les autorités saoudiennes. Il s’agit de la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire moderne du hadj, selon des chiffres officiels donnés par 34 pays. De leur côté, les autorités saoudiennes n’ont plus communiqué de nouveaux chiffres depuis leur bilan de 769 morts, établi deux jours après le drame, le 26 septembre dernier.

De nombreux pèlerins venus du monde entier pour effectuer leur devoir religieux sont à ce jour toujours portés disparus, depuis la bousculade. Dans leurs pays d’origine, l’espoir pour leurs familles de les retrouver en vie, sain et sauf s’amenuise de jour en jour. D’autant que les autorités saoudiennes communiquent très peu sur la situation réelle depuis le drame. En Afrique, les pèlerins ont aussi été très nombreux à s’être rendu au pèlerinage. Certains proches des victimes n’ont pas hésité à utiliser les grands moyens et à se rendre eux-même en Arabie Saoudite pour tenter de retrouver ceux qui leur sont chères.

Dans des pays comme le Sénégal, le drame a même provoqué un vif débat politique, où l’opposition a accusé le pouvoir en place d’être responsable de la tragédie. Certains membres de l’opposition ont été jusqu’à appeler à la démission du Président Macky Sall. De son côté, le pouvoir a riposté affirmant que l’Arabie Saoudite est la seule responsable de cette tragédie. Preuve que le drame de Mina a créé de vives tensions dans certains pays des victimes.