Bousculade à la Mecque : l’Algérie compte 43 pèlerins morts

En Algérie, le ministère des Affaires étrangères a annoncé que le nombre de pèlerins algériens décédés à la suite de la bousculade à la Mecque, le 24 septembre dernier, s’élève à 43.

Un mois après la bousculade à Mina près de le Mecque en Arabie Saoudite, le 24 septembre dernier, lors de l’Aïd el-Adha, l’Algérie continue de compter ses morts. Ce lundi 26 septembre 2015, le ministère des Affaires étrangères a annoncé que le nombre de pèlerins algériens décédés lors de cette bousculade s’élève à 43.

Selon le gouvernement, quatre pèlerins algériens blessés sont toujours hospitalisés en Arabie Saoudite alors que six autres sont toujours portés disparus. Le ministère des Affaires étrangères assure que les listes des pèlerins décédés, hospitalisés ou n’ayant pas donné signe de vie sont disponibles au niveau de la cellule de crise du ministère.

Selon un dernier bilan rendu public le 24 octobre dernier, au moins 2 236 personnes ont péri dans la bousculade au pèlerinage de La Mecque, le 24 septembre 2015, alors que les autorités saoudiennes n’ont annoncé que 769 morts, trois fois moins que le dernier bilan annoncé.

Depuis le drame, certains pays pointent du doigt la responsabilité de l’Arabie Saoudite, qui n’aurait pas assuré la sécurité des pèlerins particulièrement lors du rituel de la lapidation de Satan qui consiste à jeter des pierres sur trois stèles. C’est lors de ce rituel que le drame s’est produit.

Des Marocains ont porté plainte contre l’Arabie Saoudite via des avocats français. L’Iran qui paye le plus tribut avec 464 morts, a, à de nombreuses reprises, menacé l’Arabie Saoudite de représailles.