Boulami le dompteur dompté

Le Marocain Brahim Boulami, qui a amélioré son record du monde du 3000 m steeple le 16 août dernier à Zurich, a été déclaré positif à l’EPO par les Fédération internationale d’athlétisme. Il pourrait voir sa performance invalidée.

C’est sous la forme d’un communiqué laconique de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) transmis à la MAP (Agence marocaine de presse) que la nouvelle est tombée. Celui que la presse de son pays appelle  » Le dompteur des Kenyans « , Brahim Boulami, a pris de l’EPO (l’érythropoïétine), une substance prohibée par les instances sportives mondiales. Le recordman du monde du 3000 m steeple avait subi un contrôle antidopage la veille du meeting de Zurich. L’analyse de son sang a révélé, selon les responsables de la Fédération internationale d’athlétisme amateur (IAAF), la présence de l’EPO, une hormone qui augmente l’oxygénation musculaire par l’élévation du nombre de globules rouges dans le sang. Elle permet aux sportifs de gagner près de 30 % d’efficacité.

Suspension et invalidation de record

Dès l’annonce du résultat positif du contrôle antidopage par l’IAAF, Brahim Boulami a démenti l’information. Le coureur du 3000 m steeple a déclaré à la MAP n’avoir jamais pris une quelconque substance prohibée.  » C’est une accusation infondée. J’attends la contre-expertise « , a-t-il rajouté. La FRMA qui est en contact étroit avec l’IAAF en a fait la demande. Au cas où celle-ci se révélerait aussi positive, l’enfant de Safi verrait son record du monde de Zurich invalidé. Il serait également suspendu de toutes les compétitions organisées par l’IAAF pour une période au moins d’un an. Ce qui le priverait de facto de la Coupe du monde d’athlétisme, prévue les 20 et 21 septembre prochain à Madrid. Il en avait fait une priorité cette année.

Agé de 30 ans, Brahim Boulami a pulvérisé son record du monde du 3000 steeple (7:53.17) lors de la réunion d’athlétisme de Zurich, comptant pour la cinquième étape de la Golden League. Il avait amélioré de plus de deux secondes son ancien record (7:55.28), réalisé à Bruxelles le 24 août 2001. Il est le premier athlète non kenyan à inscrire son nom au palmarès des records de cette épreuve depuis 1978.