Boucles d’ébène : épisode 2

A l’occasion de la deuxième édition du salon dédié au cheveu crépu, Boucles d’ébène, qui se tiendra les 3 et 4 juin prochains, Beautés d’Afrik s’est entretenu avec Aline Tacite. L’une des instigatrices de cet évènement revient sur le programme et les temps forts de cette deuxième édition.

Le salon Boucles d’ébène, c’est la lumineuse idée des sœurs Tacite : Aline et Marina, inspirées de nos voisins anglais et de nos amis américains. Face à l’inexistence, en France, d’informations relatives à l’entretien du cheveu crépu, frisé et bouclé, les deux jeunes femmes afro-antillaises ont créée un évènement qui gagne à être connu et qui devient, petit à petit, une plate-forme de mise en valeur du monde noir en France.

Afrik.com : Le salon Boucles d’ébène – BE – en est à sa deuxième édition. Qu’est ce que cela représente pour vous ?

Aline Tacite : C’est une grande fierté de présenter une deuxième édition, c’est l’aboutissement de beaucoup de travail et d’énergie. C’est surtout une grande satisfaction car on répond à une demande et notre objectif est bien évidemment de durer.

Afrik.com : Quels seront les plus de cette deuxième édition ?

Aline Tacite : Tout d’abord, le salon s’étend désormais sur deux jours, à savoir le 3 et le 4 juin prochains. Et il s’élargit, au-delà du cheveu, à la culture, aux médias et au marketing ethnique. Nous aurons également un plateau artistique très sympa dont les Nubians, marraine de cette deuxième édition, font partie. Il y aura aussi du slam, de l’humour avec le Comic street show dont fait partie notre icône Delphine… Les enfants, c’est une première, pourront profiter d’un espace qui leur est entièrement dedié afin de permettre à leurs parents de visiter le salon en toute quiétude. Nous avons aussi le plaisir d’accueillir deux très célèbres lockticiens : l’Américaine Malaika Tamu Cooper qui animera une conférence et Morris Roots d’Angleterre qui exécutera des shows coiffure. Tout comme Alimatou dont les visiteurs apprécieront la dextérité, Taj est encore présent cette année, de même que Gilette Leuwat, Capi lock center, les premiers lockticiens français, Jamaican mango and lime, Ethnocosmetics, la marque de la chimiste cosmétologue Amale Ayad, Josepha de Paris, Arsène Valère pour le maquillage, Mela Aura, notre sponsor officiel et bien d’autres…

Afrik.com : La philosophie de BE a-t-elle évolué depuis l’année dernière ?

Aline Tacite : Le salon est un concept qui tend à valoriser la chevelure naturelle et dynamiser l’activité de fabricants afro-caribéens de produits nécessaires à l’entretien de ce cheveu. Cependant, il vise également à valoriser les entrepreneurs noirs quel que soit le secteur d’activité et plus largement tout ce qui touche à l’économie noire en France et dans le monde. Ce ne sont pas que les cheveux qui sont concernés par le salon Boucles d’Ebène, il y a aussi les services, les médias et la culture. Le salon se divise ainsi en quatre pôles : coiffure et soins, beauté et bien-être, mode et services, culture, information et services. Les gens pourront aussi se coiffer, se restaurer, se divertir autour d’une grande scène d’animation et assister, à l’abri du bruit, à des conférences dont certaines sont payantes. A l’exception de celle sur l’histoire du cheveu, de l’entretien des peaux noires, de celle intitulée ‘un esprit sain dans un corps sain’ est et celle relative à l’image du Noir dans les médias. Enfin, certains auront peut-être la chance, dans le cadre de notre jeu-concours, de gagner des billets pour les Antilles.

Afrik.com : Qu’attendez-vous de cette deuxième édition ?

Aline Tacite : Beaucoup de visiteurs…Et j’espère qu’ils ressortiront de ces deux jours avec des informations concrètes comme les techniques de coiffage, mais aussi plus valorisés parce qu’ils auront eu l’occasion de rencontrer des gens qui peuvent être source d’inspiration. Si Boucles d’ébène peut servir de tremplin à tout type d’entreprise, ce sera notre plus grande récompense. Les gens ne risquent pas de s’ennuyer avec les multiples activités que nous leur proposeront et je les invite d’ailleurs à prendre leurs billets en prévente. C’est plus économique et ce sera leur manière à eux de nous apporter leur soutien, à l’instar de nos sponsors Western Union, Telesud et Mela Aura et de nos nombreux partenaires, notamment Adornment, qui nous ont déjà fait confiance.

En médaillon : Aline et Marina Tacite