Booba, La Fouine, Rohff : trois verbes salés pour une passion

Qui a dit que le clash entre les trois célèbres rappeurs français (Rohff, La Fouine et Booba) était fini ? Faux. La hache de guerre semblait enterrée depuis quelque temps, mais ce n’était qu’une apparence. La bataille est repartie de plus belle. Chacun des trois rappeurs alimente la haine comme il le peut. Pendant que Booba sort son clip « pirates », La Fouine jure sur le Coran que le combat n’est pas terminé, tandis que Rohff a promis de donner une nouvelle réponse dans son prochain album.

La Fouine, Rohff, Booba, qui aura le dernier mot ? A en croire leurs déclarations respectives, personne. Le clash continue et durera pour toujours. Ça faisait bien un petit moment qu’on les croyait concentrés chacun sur ses trips, mais la sortie, vendredi 26 juillet dernier, du nouveau clip du Duc de Boulogne (Booba) est venue raviver les braises. Les fans peuvent alors faire leurs commentaires et autres insultes contre ceux qu’ils considèrent comme leurs adversaires désignés. En réponse, le soir même de la sortie du clip, le natif de Trappes (France – Yvelines) qui se trouve en ce moment en tournée « West Indies Tour » aux Antilles, a répondu en jurant sur le Coran devant ceux qu’il appelle les Batmans de Madinina (Martinique), que l’histoire n’est pas finie. Et pendant ce temps, le soldat de Vitry (Rohff) prépare la sortie de son album qui occupe désormais la première place en précommandes sur la plate-forme de téléchargement iTune. Lui-même qui a promis une réponse beaucoup plus salée dans cet album, intitulé PDRG (Pouvoir, Danger, Respect et Game ou Padre Du Rap Game).

On aime les détester

Rares sont les rappeurs qui osent prendre position dans ce clash. A demi-mot Kery Jemes, Soultan et Sefyu, ont apporté leur soutien à Rohff, affirmant que c’est lui qu’ils connaissent le mieux. LIM et d’autres rappeurs affirment leur amitié pour Booba. Mais la plupart des rappeurs semblent être d’accord pour dire que ce clash est « une affaire de gamins », et qu’il «dénigre le RAP français ». Le groupe de rap « L’Institut » a déclaré, lors d’une interview accordée à la WebRealTV, que ces « embrouilles entre rappeurs (…) c’est des conneries », les invitant plutôt « à bosser leurs titres au lieu de se clasher ». D’autres comme MC Jean Gabin accusent ces rappeurs de vouloir se faire de la pub pour vendre leurs albums. En attendant les clashs fusent, pour le plus grand bonheur de Kevin Razy (dans « On ne demande qu’à en rire ») et autres humoristes qui se servent du clash pour faire monter leur audimat.
Mais entre les trois rappeurs, le feu couve toujours.

Booba seul contre tous ?

Dans ces clashs interminables, Booba semble jouer le rôle de l’homme à abattre. Pourtant, les deux autres rappeurs n’ont pas grand chose à lui envier, tant par leurs succès respectifs, que par leurs activités personnelles. Mais le Kopp a troqué le « One and one », pour le « Un contre deux », en clashant sur le même morceau « Milan AC », le PDRG et Fouiny baby. Tandis que « Wesh Muray », qu’il avait sorti quelques jours auparavant était particulièrement destiné au soldat comorien, Rohff.
De l’autre coté, un extrait de paroles repris par Laouni dans « Autopsie V » laisse entendre son « soutien » à Rohff, ou au moins à ses paroles. En effet Catast’rohff traitait Booba de « jambes de coq », la Fouine rajoutant « c’est plus des jambes de coq (mais) des jambes de sauterelle », en le traitant de petite zoulette, le même qualificatif qui a fait la réputation du son de Rohff, « Wesh Zoulette ».
Mais ni la Fouine, ni Rohff ne se sont l’un à l’autre publiquement porté soutien. Tout au plus, accentuent-ils par micros interposés leur désaccord avec le Duc du Bois de Boulogne.
En attendant, il semblerait que chacun soit concentré sur ses affaires. La Fouine promet la prochaine sortie d’un livre autobiographique, Rohff prépare un grand concert aux Comores, suivi de la sortie de son nouvel opus, et Booba prépare actuellement Futur 2.0, une réédition de son album « Futur ».