Booba et Kaaris remis en liberté en attendant leur procès le 6 septembre prochain

Les rappeurs Booba et Kaaris, mis en examen pour « violences aggravées » à la suite de la bagarre qui les avait opposé, avec leur entourage, début aout à l’aéroport d’Orly (France), ont été libérés. Leur procès aura lieu le 6 septembre.

Élie Yaffa, alias Booba, et Okou Armand Gnakouri, alias Kaaris, et les huit personnes accompagnants les rappeurs et ayant participé à la bagarre collective sont concernés par les mêmes mesures, sauf la caution. Les passeports de l’ensemble des protagonistes ont été retirés afin d’éviter une fuite du territoire. Tout contact entre les deux rappeurs est évidemment interdit.