Bombardier s’impose en maître

La grande affiche de la lutte sénégalaise a tenu ses promesses. Serigne Dia, plus connu sous le nom de Bombardier dans l’arène, et Zale Lô, Le technicien, ont réalisé un combat de titans. Bombardier a su s’imposer avec beaucoup de tact !

Force de la nature. Plus de cent kilos tout en muscles, Bombardier, Serigne Dia pour l’état civil, est entré dans l’arène ce dimanche en vainqueur. Donné comme outsider, l’ancien lieutenant voulait montrer qu’il savait allier puissance et technicité. C’est d’ailleurs sur ce point qu’il allait insister dans son combat contre Zale Lô, le technicien. Pris de court, ce dernier voyait ses attaques repoussées avec une aisance outrancière par  » la montagne de muscles « . Dominé physiquement, Zale Lô opte pour l’esquive et la mobilité. L’arbitre, en constatant que le combat ne s’engageait pas sérieusement, intervient par deux fois pour signifier aux adversaires qu’il faut aller au contact. Bombardier ne demandait que ça et Zale Lô rêvait d’une faute pour terrasser son adversaire avec une prise dont il a le secret.

La guerre des nerfs

Cinq minutes. Après un moment d’observation, Bombardier passe à l’attaque. Il compense son manque d’expérience par un savoir-faire étonnant. Zale Lô, désorienté, prend un avertissement pour passivité. Il n’en faut pas plus à Bombardier pour accentuer sa pression. Il marche sur son adversaire avec détermination, l’obligeant à de nombreuses reprises à sortir du cercle. Zale tente une botte secrète. Trop tard, Bombardier est passé à l’offensive. Il réussit à ceinturer son adversaire, à l’élever du sol pour ensuite le plaquer contre terre. Le combat est fini. Il a duré cinq minutes. Bombardier entre dans l’histoire de la lutte sénégalaise en rompant le cycle de victoires de l’un des grands techniciens de la discipline.

Après son succès sur Tapha Guèye et ce dimanche sur Zale Lô, Bombardier entre dans le cercle très fermé des grands champions. Le Sénégal compte un nouveau héros.