Boko Haram : l’armée nigériane annonce la mort d’Abubakar Shekau

Après le Cameroun, le Nigeria annonce la mort du chef du mouvement islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau.

L’armée nigériane a annoncé la mort du leader de l’organisation islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau, sans pour autant donner de précision sur les circonstances du décès.

L’armée camerounaise a annoncé, le week-end dernier, la mort du chef de Boko Haram, à travers une photo d’Abubakar Shekau mort, diffusée sur le compte Facebook des forces armées camerounaises. Quelques jours après cette annonce, voilà que l’armée nigériane donne pour mort le terroriste le plus recherché au monde, dont la tête avait été mise à prix par les Etats-Unis qui proposaient 7 millions de dollars à quiconque permettait sa capture.

Le leader du groupe islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau, responsable entre autres du rapt de plus de 200 lycéennes, au mois d’avril, à Chibok, au Nigeria, a, à deux reprises, été annoncé mort par les autorités nigérianes. Sauf qu’à chaque fois, le leader diffusait par la suite des images de propagande dans les quelles il promettait de frapper plus fort.

Le porte-parole national de l’armée, le général Chris Olukolade, a annoncé qu’un autre chef islamiste « agissant ou se faisant passer dans des vidéos comme le défunt Abubakar Shekau », a été tué dans des combats avec les militaires à Konduga, dans le nord-est du Nigeria.