Boko Haram frappe au Tchad et fait au moins 37 morts

Au moins 37 personnes ont péri dans trois explosions simultanées qui ont eu lieu, ce samedi après-midi, à Baga Sola, ville du Tchad située près de la frontière avec le Nigeria dans la région du Lac Tchad. Boko Haram est indexé.

Au Tchad, au moins trois explosions simultanées ont eu lieu, ce samedi 10 octobre 2015 dans l’après-midi, à Baga Sola, ville du Tchad située près de la frontière avec le Nigeria dans la région du Lac Tchad. Selon les services de sécurité tchadiennes, ces attaques qui ont fait au moins 37 morts portent l’empreinte du groupe terroriste nigérian Boko Haram.

Des sources tchadiennes font état de « 37 morts et 52 blessés », selon un bilan encore provisoire. La première explosion a eu lieu sur le marché aux poissons de Baga Sola et les deux autres dans un camp de réfugiés en périphérie de la ville, Kousseri, qui accueille 6 000 déplacés tchadiens

Des informations contradictoires circulent quant au nombre de blessés. Le décompte officiel du gouvernement thcadien fait état de 48 blessés, tandis que l’UNICEF affirme de son côté que 53 personnes ont été blessées, dont 14 enfants.

Alors que le groupe armé est annoncé affaibli, son chef « Abubakar Shekau destitué », Boko Haram se fait de plus en plus menaçant depuis un moment. Les terroristes ne veulent plus laisser de répit au Tchad, Cameroun, Niger qu’il attaque de façon régulière et de la manière la plus sanglante possible. Ils disent agir en représailles à) l’appui de ces pays au Nigeria pour combattre les éléments de Shekau.

Le Président nigérian Muhammadu Buhari a promis de faire de la lutte contre Boko Haram sa priorité, sauf que le dirigeant peine toujours a neutraliser les terroristes qui continuent de répandre le sang et la peur.