BMCE Capital s’implante au Sénégal

La Banque marocaine du commerce extérieur a inauguré lundi à Dakar son bureau sénégalais. La BMCE entend développer, à travers sa filiale, une coopération Sud/Sud. Cette action, qualifiée de stratégique, s’inscrit dans la politique d’expansion du groupe à l’étranger.

De notre partenaire L’Economiste.

Hier lundi 10 mars, une importante délégation de BMCE Bank a procédé à l’inauguration du bureau de BMCE Capital à Dakar. L’événement a été caractérisé par la présence côté marocain du président du groupe, Othman Benjelloun, du conseiller de SM le Roi André Azoulay et de l’ambassadeur du Maroc. Côté sénégalais, par la présence de Karim Wade, fils du Président de la République ainsi que le ministre des Finances et plusieurs personnalités.

Selon Othman Benjelloun, « l’implantation du groupe s’inscrit dans un cadre ambitieux d’implantation à l’extérieur du Maroc ». Une stratégie de BMCE Bank qui fait suite à l’installation de filiales en Chine et au Royaume-Uni. A rappeler que le groupe est également présent en Allemagne, en Italie ou encore en Espagne. Quant à BMCE Capital de Dakar, il s’agit d’une filiale qui prendra en charge les activités d’affaires localement. Un choix qui se justifie par la proximité économique entre le Maroc et le Sénégal, a tenu à souligner Othman Benjelloun.

Coopération Sud/Sud

Par ailleurs, la vision du groupe est d’accompagner en termes de conseil les grands projets d’entreprenariat, de la finance et de la banque dans le même esprit que la politique suivie par les deux pays.  » Ce qui permettra à terme, la création de valeurs dans un cadre de coopération Sud/Sud et la mise en chantier de projets dans une zone économique monétaire de plus en plus intégrée « , a ajouté Othman Benjelloun lors de la conférence de presse tenue au siège de BMCE Capital.

En plus du volet projets et infrastructures, l’implantation de BMCE Capital offrira aux entreprises un large éventail de prestations, notamment le projet finance, les activités de marchés de capitaux, le corporate banking, la banque de distribution… Autant de prestations auxquelles vient s’ajouter l’assistance des programmes de privatisation et de concessions de services publics tels que l’eau, l’électricité, le transport, les télécoms… Des actions qui ciblent à la fois l’accompagnement et l’assistance des pouvoirs publics et du secteur privé et l’attrait d’investisseurs potentiels, marocains notamment. Pour Othman Benjelloun, « BMCE Capital peut également apporter un appui tangible à la gestion par le Trésor de sa dette, la recherche de financements budgétaires stables et à coût raisonnable ».

Amin RBOUB