Blood Diamond : Leonardo DiCaprio fait encore sensation

Le film Blood Diamond, situé dans la Sierra Leone embrasée des années 1990, investit les lieux comme un super décor à sensations pour deux heures vingt d’aventures exotique avec un Leonardo DiCaprio tout simplement magnifique.

L’Afrique, vue d’Amérique, semble être le dernier endroit où se donner encore des frissons. Blood Diamond, situé dans la Sierra Leone embrasée des années 1990, investit les lieux comme un super décor à sensations pour deux heures vingt d’aventures exotiques.

Dans le film, des scènes d’action et une netteté effrayante de l’arrière-plan qui met en exergue une guerre civile mutilant les enfants ou les enrôlant.

Le film dénonce en outre la manière dont l’industrie du diamant instrumentalise les guerres locales en finançant l’achat d’armes contre des pierres, en atteste son titre : les « diamants de sang ». Un avertissement invite d’ailleurs « les consommateurs-spectateurs » à bien se renseigner sur la provenance des diamants qu’ils achètent.

Outre ce côté pub humanitaire qui est un défaut du film, selon Télérama, il y a eu « l’histoire d’amour entre Leonardo DiCaprio et Jennifer Connelly qui aurait requis une stratégie anti-clichés qu’Edward Zwick est bien en peine de déployer », déplore le site.

Lire aussi : « Blood Diamond », les diamants ou la vie ?