Blog vs Site Internet

Espace personnel gratuit sur le Web, le blog est assurément devenu un outil de communication à part entière. Comme un vrai site Internet ? Presque, lorsqu’on sait l’optimiser intelligemment. Quels sont les avantages et les inconvénients respectifs de l’un et de l’autre ? Comment les blogs comblent-il, à grands pas, leur retard sur les sites Web classiques ? Afrik vous prend par la main et vous guide dans les méandres présumés de la blogosphère.

Blog = site Internet ? Pour beaucoup le simple blog ne peut raisonnablement pas rivaliser avec un vrai site Internet. Et il est vrai que la grande partie de la blogosphère internationale ne plaide pas en faveur d’une image pro du blog. Nous avons malheureusement trop souvent l’habitude de voir des blogs faméliques et sans âme sur la Toile. Ou alors des blogs au contenu entièrement concentré sur une seule et interminable colonne centrale qui empêche toute mise en valeur des différents contenus éditoriaux. La navigation à l’intérieur des blogs est largement réduite à sa plus simple expression. Alors que… Avant d’explorer l’ensemble de ce qu’il est aujourd’hui possible de faire avec les blogs, de nécessaires éclaircissements s’imposent quant à un univers largement méconnu. Petit précis pour novices et profanes.

Gratuité et autonomie

Qu’est qu’un blog ? Un blog est un espace personnel gratuit en ligne. Ici pas besoin d’acheter un hébergement, comme pour un véritable site. Tout est hébergé sur la plate-forme blog que vous aurez choisi. Charité bien ordonnée commençant par soi-même, nous citerons, à titre d’exemple, celle d’Afrik.com : Afrikblog. Il en existe toutefois une flopée en ligne. Gratuit donc, pour l’hébergement, gratuit également pour la réalisation. Alors qu’il vous faudra compter environ 700 euros minimum (et c’est un cadeau) pour qu’on vous fasse un site Internet digne de ce nom (les prix peuvent également dépasser l’entendement…), et, au grand minimum, quatre à cinq jours de réalisation, il ne vous faut que 10 minutes, montre en main, pour créer votre blog. Et vous existez en ligne.

Autre avantage de taille : la mise en ligne des contenus. Sur un vrai site Internet, entendez par là un site fait par un informaticien, impossible (sauf pour les sites dynamiques beaucoup plus chers) pour Monsieur tout-le-monde de rajouter le moindre contenu soi-même. Sauf si vous maîtrisez Dreamweaver ou l’ésotérique langage HTML. Vous voilà donc complètement dépendant de votre webmaster pour des actualisations qui vous seront d’ailleurs souvent facturées. A vous dès lors de ne pas tomber sur un filou ou un prestataire fantôme. Pour le blog, pas besoin de connaissances informatiques pour intégrer du contenu. Vous entrez votre identifiant, votre mot de passe. Faites « Nouvel article », collez votre texte, ajoutez une photo, publiez. Hop c’est en ligne. Un jeu d’enfant, non ?

Comme pour un « vrai » site

Site Internet = arnaque ? Loin de nous cette idée. Simplement pour le grand public ou les petites bourses, le jeu n’en vaut peut-être pas la chandelle. Les vrais sites ont certains avantages manifestes. Notamment en matière de mise en page. Si tout est possible ou presque en la matière sur les sites, les plate-formes blog restent quant à elles assez rigides en ne proposant qu’une offre standardisée : une marge à gauche ou à droite ou une marge de chaque côté. Voilà tout. Vous pouvez donc laisser une partie de votre créativité au vestiaire et vous contenter de ce qu’on vous donne.

Les arguments classiques en faveur des sites Internet classique tombent un à un. L’adresse imbuvable des blogs ? Il vous suffit juste de prendre un nom de domaine (on les loue à l’année à partir de 7,5 euros par an. Un tuyau : allez faire un tour sur www.1&1.fr) et de faire une simple redirection sur votre blog. En clair : Yaya Loketo fait son blog sur Afrikblog. L’adresse de son blog sera http://yayaloketo.afrikblog.com. Pas très pratique, vous en conviendrez, pour communiquer. En achetant un nom de domaine, disons www.yayaloketo.com, et en redirigeant ce nom sur son blog, Yaya Loketo s’offre à peu de frais le début d’une communication cohérente. Car l’internaute lambda, lui, n’y verra que du feu. Il aura juste à taper www.yayaloketo.com pour arriver sur le blog de Yaya Loketo. Comme pour un « vrai » site.

Photos et vidéos sur votre propre blog

Soyons clair : les plates-formes vidéo en ligne gratuites, type You Tube, Daily Motion ou encore Wat, pour ne citer qu’eux, ont véritablement propulsé le blog dans une nouvelle ère. Avant, pour avoir de la vidéo sur votre site, il vous fallait votre propre espace et le serveur nécessaire pour héberger le fichier. Plus maintenant. Et une fois votre vidéo transférée sur les serveurs des sites de partage vidéo gratuit, un simple lien à copier dans une page de votre blog vous offre la possibilité de visionner ladite vidéo sur le vôtre. Une fonctionnalité gratuite qui passait il n’y a pas très si longtemps pour de la science-fiction.

Quant aux photos, rien de plus simple, de nombreuses plates-formes blogs disposent d’albums photos intégrés tout à fait corrects (à l’image d’Afrikblog). Vous trouverez également très facilement en ligne des sites pour partager vos photos qui offrent la possibilité d’incruster un diaporama dans votre blog. Vous l’aurez compris la distance qui sépare les sites Web des blogs se réduit comme une peau de chagrin. Et encore plus si vous maîtrisez des logiciels de retouche d’image, du type Photoshop. Il vous sera facile d’incruster des bannières (cf GIF animé) dans votre espace.

Navigation hypertexte à l’intérieur du blog

Un dernier conseil pour la route. De grâce, utilisez la pourtant basique fonctionnalité hypertexte du Net pour travailler une navigation convenable. L’hypertexte, pour ceux qui ne sont pas au fait du vocable multimédia, ce sont tous ces mots surlignés qui, en cliquant dessus nous amène sur une autre page Web. Eh bien, dans les blogs c’est la même chose ! Chaque article que vous générez dispose de son propre URL (sa propre adresse Internet si vous préférez). Donc, au lieu d’avoir une colonne centrale de texte kilométrique, laissez une seule page visible en une (un paramètre très facilement réglable) et organisez un sommaire en hypertexte. Simple comme bonjour pour mettre un lien sur une page spécifique de votre blog. Dans l’interface de gestion du site et dans la liste des messages que vous avez postés, choisissez l’article que vous cherchez, cliquez sur « voir en ligne » et copiez l’adresse qui s’inscrit là même ou vous tapez d’ordinaire le nom de domaine d’un site (du type www.afrik.com). Sélectionnez ensuite le mot ou la phrase que vous souhaitez mettre en hypertexte. Cliquez sur la petite icône en forme de chaîne, coller le lien, validez : c’est fait.

Vous savez tout, ou presque, maintenant pour vous lancer dans l’aventure des blogs. Alors n’hésitez pas. Pour terminer de vous convaincre, nous vous présenterons chaque semaine un blog de la blogosphère d’Afrik pour que cela vous donne une idée plus précise du champ des possibles. Nous vous réservons quelques surprises avec des blogs de personnes comme vous et moi qui ont transformé leur espace personnel en site à part entière. Avec goût, intelligence et ingéniosité. Affaire à suivre.