Blatter se découvre un concurrent surprise !

Le Suisse Joseph Blatter croyait que sa reconduction à la tête de la Fédération internationale de football (Fifa) n’était qu’une simple formalité. Mais son vice-président, le Camerounais Issa Hayatou, se prépare à rentrer dans l’arène.

La fin du voyage de Jospeh Blatter à Bamako avait un goût amer pour ce dernier. A quelques mois des élections (28 et 29 mai à Séoul) du président de la Fifa, les grandes manoeuvres commencent. L’actuel président, Joseph Blatter, découvre, à sa grande déception, qu’il ne sera peut-être pas le seul en lice. Son vice-président, le Camerounais Issa Hayatou, président de la Confédération africaine de football, a laissé entendre, depuis Bamako, que sa candidature est probable. Avant de s’adresser à la presse, le candidat africain a pris soin d’en informer le dirigeant helvétique. Joseph Blatter découvre que sa réélection n’est plus une formalité administrative. Si Issa Hayatou annonce officiellement sa candidature, la concurrence sera très rude.

Issa l’Africain

Issa Hayatou n’a jamais gâché son écoeurement quand l’organisation de la Coupe 2006 a été retirée à l’Afrique pour être confiée à l’Allemagne.  » C’est ma plus grande déception depuis que je suis à la tête de la CAF. Malheureusement, cette victoire (l’organisation de la Coupe du monde, ndlr) nous a échappé. J’ai même failli franchir une étape que je ne voulais pas franchir : la haine. Toutefois, cela nous a permis de savoir que l’Afrique organisera une grande compétition tous les vingt ans. Désormais, nous sommes égaux avec les autres pays « , se console le patron de la CAF.

Le candidat probable de l’Afrique affiche sa disponibilité… sans aller jusqu’à se déclarer officiellement. Certains dirigeants de la balle ronde laissent entendre qu’il est en train d’additionner les soutiens avant de se lancer dans la campagne.