Blanc comme nègre ou vérités partielles

Livre-entretien entre le journaliste Airy Routier et le président gabonais Omar Bongo. L’ex-espion français, devenu président du Gabon, distille ses vérités. Parcellaires.

 » Je vous dirai beaucoup de choses, mais je ne vous dirai pas tout. Je réserve le reste pour mes mémoires. A moins que des événements inattendus ne m’obligent à nouveau à parler… Et là… « , avertit Omar Bongo. Le ton est donné. L’homme en sait des choses, mais le chef d’Etat préfère faire dans la nuance. Et dans la menace ? Le président, à la réputation sulfureuse, était attendu dans l’affaire Elf, il choisit de parler de son enfance, de son accession au pouvoir avec l’aval du général de Gaulle, de ses relations françaises et africaines. Et, il a beaucoup à dire. Le livre fourmille de petites anecdotes qui font l’Histoire. On comprend mieux le chemin qui a conduit l’ex-espion français qui a noyauté l’opposition gabonaise, au sommet de l’Etat.

France côté cour et côté jardin

De de Gaulle à Chirac, Omar Bongo a connu tous les arcanes de la politique française, côtoyé tous les présidents et les hommes de l’ombre. Le lecteur attendra la dernière partie du livre avant que l’auteur et le journaliste n’abordent la question épineuse de l’affaire Elf-Gabon. Pour Omar Bongo, toute cette affaire est un montage du  » courant balladurien  » qui visait à discréditer les socialistes français et les Chiraquiens. Il fait porter la responsabilité de  » la cabale  » à l’ancien patron d’Elf, Philippe Jaffré,  » balladurien enragé « .

Blanc comme Nègre est un livre passionnant pour le parcours d’Omar Bongo et sa vie politique et intime (comme sa prétendue séropositivité) mais fait l’impasse sur la corruption et les affaires. Instructif mais incomplet.

Commander le livre.