Black Mirages, oasis des beautés noires

Dans sa chambre noire, le photographe français Alain Paris a réuni les plus belles créatures africaines. Pour découvrir son Afrique tendre et sensuelle, rendez-vous sur son site, Black Mirages.

L’Afrique d’Alain Paris est  » femme, mère ou maîtresse, nue, étrange et sensuelle « , peut-on lire sur son site, Black Mirages. Ce dernier met à l’honneur ce que le photographe appelle son  » art photografrique « . Inspiré par le continent, Alain Paris l’est encore plus par les femmes qui le peuplent.

Les fanatiques de corps d’ébène se donnent rendez-vous sur ce site depuis 1995. Des dizaines de photos en noir et blanc exaltent le corps féminin conjugué à l’africaine. Courbes sensuelles sur peau de jais, harmonie des muscles, ventres – saillant de la mère ou musclé de la danseuse -, ports de reines et chutes de reins moirées.

Hymne à la beauté noire

Dans la partie  » Models  » on peut découvrir les jeunes talents de la mode africaine. Cinquante et un mannequins représentent l’Afrique et sa diaspora. Avec Meimouna, Victorine, Prudence, Aïda ou Kanelle, on voyage du Togo au Zaïre en passant par les Antilles, le Nigéria et Haïti. Pour chacune d’entre elles : une fiche signalétique avec nationalité et mensurations, une dizaine de photos, sorte de mini-book virtuel. Malheureusement toutes ces fiches ne sont pas encore à jour.

Alain Paris expose aussi d’autres photos. Celles qu’il a prises – notamment au Sénégal – dans la rue et l’intimité des Africains. Portraits, scènes de rues, paysages. Il fixe les enfants en plein éclat de rire, la peau ridée des vieillards, le regard grave des bébés.

Les photos d’Alain Paris sont un hymne à la beauté noire dans ce qu’elle a de plus émouvant : un mélange de force et de fragilité, visible dans la finesse d’un poignet ou d’une cheville. A consulter pour voir l’Afrique côté chambre noire.