Bill Gates et ONE lancent la campagne « Living Proof » en France : l’aide au développement, pilotée de façon efficace, sauve des vies !

Bill Gates, co-président de la Bill & Melinda Gates Foundation, est à Paris aujourd’hui, pour le lancement de la campagne « Living Proof. Transformer des vies. Ensemble.», en partenariat avec ONE. Ce lancement intervient à un moment crucial avant les sommets du G8 et du G20 en France.

Living Proof est destinée à combattre les stéréotypes et les idées reçues sur l’aide au développement, apportant la preuve que l’aide pilotée de manière efficace sauve des millions de vies, améliore les conditions de vie des population les plus démunies et contribue à la construction de sociétés stables et prospères. Bill Gates souhaite démontrer que nous sommes en mesure de réaliser d’énormes succès, à condition que les pays donateurs maintiennent leur soutien à une aide efficace et encouragent d’autres à faire de même.

La France se trouve dans une position unique et puissante à la tête du G8 et du G20 pour maintenir la pression et faire preuve de leadership afin d’aboutir à un monde meilleur pour des millions de personnes.

Nous avons déjà assisté à des succès remarquables:

• au cours des 50 dernières années, la mortalité infantile dans le monde en développement a chuté de plus de 50%, malgré un taux de natalité en augmentation
• les cas de poliomyélite ont été réduits de 99% depuis 1988, et nous sommes maintenant sur le point d’éradiquer une deuxième maladie dans l’histoire de l’humanité
• les décès dus à la rougeole en Afrique ont baissé de 92% entre 2000 et 2008 et
• le nombre de cas de paludisme a chuté de 50% dans 38 pays entre 2000 et 2008
• le secteur agricole au Ghana enregistre une croissance supérieure à 5% par an et le pays a réduit la faim de 75% entre 1990 à 2004.

Ce ne sont là que quelques exemples. Living Proof donnera vie à ces statistique en racontant les histoires des gens derrière ces chiffres et des vies qui ont été transformées.

S’exprimant avant sa visite, Bill Gates a remercié la France pour son soutien à l’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation (GAVI Alliance), l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et a encouragé la France a donner la priorité à la santé et au développement dans les prochains mois.

«Les vaccins sont le meilleur investissement à long terme que nous pouvons faire pour prévenir les maladies et assurer aux enfants un départ sain dans la vie. La vaccination est un excellent exemple de l’aide efficace car avec une dose, coûtant quelques euros, un enfant peut être protégé à vie. Nous espérons qu’au sommet du G8 cette année, Nicolas Sarkozy continuera à soutenir les programmes de vaccination et à souligner la nécessité d’utiliser des vaccins pour éradiquer définitivement la poliomyélite ».

ONE-France, en collaboration avec la Bill & Melinda Gates Foundation, va relayer le message auprès de tous ses membres, à travers notamment de ses réseaux sociaux, et avec ses partenaires de la société civile.

« En France, l’aide au développement reste parfois associée dans les esprits à de vieilles histoires de la Françafrique, des relations compliquées avec les anciennes colonies, un mélange de culpabilité et d’intérêts économiques. Mais la France est un bailleur de fonds très important, et elle sait comment pousser ses partenaires à l’action. Elle a montré l’exemple l’an dernier en soutenant le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme », souligne Guillaume Grosso, directeur de l’ONE-France.

« Living Proof veut démonter les préjugés et montrer comment l’aide a permis d’accomplir des progrès. L’engagement des Français en faveur de la lutte contre la pauvreté est nécessaire pour encourager l’Etat à tenir ses promesses. Les annonces se succèdent mais ne sont pas nécessairement suivies d’effet. Or, le contexte économique actuel et les difficultés que les Français rencontrent au quotidien ne doivent pas faire oublier que les coupes dans les programmes de développement et le gel de l’APD coûteraient des millions de vies et risqueraient de déstabiliser des régions vulnérables du monde ».