Berck-sur-mer : écrouée, la mère explique comment elle a noyé en mer sa fille de 15 mois

Arrêtée vendredi à Saint-Mandé (Val-de-Marne) puis placée en garde-à-vue, la mère de la fillette de 15 mois retrouvée morte le 20 novembre sur une plage de Berck-sur-mer (Pas-de-Calais) a été mise en examen pour assassinat et écrouée, ce samedi après-midi. Elle a expliqué comment elle a tué sa fille de 15 mois.

Les analyses ADN réalisées après l’arrestation vendredi soir d’une femme à Saint-Mandé, près de Paris, confirment qu’il s’agit bien de la mère de la fillette retrouvée morte le 20 novembre sur une plage de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Interrogée au tribunal de grande instance de Boulogne-sur-Mer, Fabienne Kabou a avoué s’être rendue le 19 novembre dans la petite commune balnéaire, « dans le but de mettre fin aux jours de son enfant, ne se sentant pas capable d’assumer seule cette enfant », a indiqué le parquet dans un communiqué. Selon le parquet, « elle a déposé sa fille vivante sur la plage alors que la marée montait ». Elle ne s’était auparavant jamais rendu dans cette ville, « dont seul le nom a retenu son attention ». Elle est ensuite rentrée à son domicile, qu’elle n’a plus quitté, hermétique au moindre appel à témoins. Motif évoqué par le mère pour commettre son crime : « les difficultés qu’elle rencontrait dans la prise en charge quotidienne de la fillette, peu compatibles avec sa vie de couple», rapporte le parquet.

La mère de la petite Adélaïde doit être mise en examen pour « assassinat ». Cette femme de 36 ans d’origine sénégalaise et de nationalité française était déjà passée aux aveux au cours de sa garde-à-vue. Elle avait alors reconnu avoir tué sa fille avec préméditation.