Bénin : un deuxième forum national pour développer l’éducation

Le Président béninois, Boni Yayi, a ouvert, à Cotonou, le deuxième Forum national sur l’éducation au Bénin. Le secteur est en proie à des dysfonctionnements qui alimentent la grogne des étudiants depuis des mois.

Alors que la colère gronde, notamment chez les étudiants, face à un manque d’infrastructures et un problème d’organisation du secteur, l’ouverture du deuxième forum national sur l’éducation, ce mercredi, à Cotonou, est l’occasion pour le Président Boni Yayi de se mettre à l’ouvrage.

« Mon souhait est que ce diagnostic débouche sur des orientations et des programmes clairs et pragmatiques en vue de renouveler le système éducatif béninois », a-t-il déclaré, rapporte Xinhua. « Face aux défis de la mondialisation, le système éducatif béninois doit s’adapter, non seulement aux mutations internationales, mais aussi s’appuyer sur les réalités socio-économiques du pays et sur les besoins des populations », a poursuivi le chef de l’Etat.

L’insuffisance d’enseignants qualifiés

Le chef de l’Etat a déclaré avoir identifié plusieurs travers qui perturbent le système éducatif, notamment l’insuffisance d’enseignants qualifiés, la gestion inefficace des enseignants au niveau des ministères, le nombre d’inspecteurs et de conseillers pédagogiques insuffisant, la formation insuffisante des enseignants et l’inexistence de cadres de concertation de synergie et de partenariat entre le secteur public et le secteur privé.

Le Forum rassemble de nombreuses personnalités du secteur : anciens ministre, enseignants, partenaires sociaux et autres personnes qualifiées du secteur de l’éducation.