Bénin : l’opposition marche pour appeler à des élections

Un militant du Parti du renouveau démocratique

L’opposition au Président béninois Boni Yayi a organisé une marche, ce mercredi, pour réclamer la tenue d’élections municipales. Prévues en 2013, elles ont été reportées par le gouvernement jusqu’en mars 2015.

à Porto Novo,

L’opposition au Président Boni Yayi s’est rassemblée, ce mercredi, au cours d’une marche dans la capitale béninoise, Porto Novo, pour réclamer la tenue d’élections municipales avant la date prévue. Initialement programmées en 2013, elles ont été reportées depuis par le gouvernement, en mars 2015.

La plate-forme des Forces démocratiques et le Parti du renouveau démocratique manifestaient en deux cortèges différents, mais un accord a été trouvé pour mener des actions communes. Une marche similaire aura lieu, ce jeudi, dans la capitale économique, Cotonou.

Un militant du Parti du renouveau démocratique

Ils étaient plusieurs centaines à marcher à travers les rues de la capitale, Porto Novo. Les mouvements sociaux se multiplient au Bénin après la grève des magistrats, celle des enseignants, des personnels de santé.

La foule s'est rassemblée devant la préfecture de Porto Novo

La marche de ce mercredi portait une revendication claire. Les partis politiques d’opposition réclament la tenue d’élections municipales avant la date prévue par le gouvernement, en mars 2015 et appellent à la mise en place d’un dialogue politique avec le pouvoir en place.

Déclaration de Maître Joseph Dogbénou, personnalité de l’opposition:

Les différents cortèges se sont ainsi rassemblés devant la préfecture de Porto Novo, afin de faire passer leur message directement au préfet, représentant du président de la République, Boni Yayi. Celui-ci est allé à la rencontre des représentants de l’opposition. Il se fera par la suite huer par la foule en colère, au cours de son allocution, et finit par rentrer dans le bâtiment officiel.

Alors qu’une marche similaire sera organisée, ce jeudi à Cotonou, l’opposition tente d’accentuer la pression sur le pouvoir en place pour faire plier le Président Boni Yayi.