Bénin, Présidentielle : « Pas de KO », Zinsou devance Talon

Au Bénin, quand les urnes livrent leur verdict pendant le dépouillement, on assiste à une pluralité d’actions, réactions et commentaires. AFRIK.COM vous propose le meilleur de ce qui se dit à Porto-Novo.

A Porto-Novo,

Dimanche 6 mars 2016. Il est 17h57 à Porto-Novo et dans les centres de vote du quartier Dowa situé à quelques encablures du marché Ouando, on assiste à un brouhaha inhabituel dont la cause tient en ce groupe de mots : élection présidentielle. Après les 9 heures de vote, les Porto-noviens se sont donnés rendez-vous en un mouvement cérébral unifié pour assister au dépouillement.

Les résultats des urnes captent l’attention. A chaque « Sébastien Ajavon », « Patrice Talon », ou « Lionel Zinsou », succèdent soit des hourras ou des huées en fonction des colorations politiques des uns et des autres. Mais l’objet de toutes les surprises et de tous les commentaires a un nom : Lionel Zinsou. Rencontré sur place, Albéric n’en revient pas : « Cette ville, Porto-Novo, est quand même incroyable, voire déconcertante. Lionel Zinsou y a été vilipendé, insulté, conspué. Je ne peux compter le nombre de cancans dont il a fait l’objet. Pourtant, ils ont massivement voté pour lui, c’est à n’y rien comprendre. Il arrive en tête dans les quartiers de Tokpota et Guévié ».

Face à l’étonnement de notre interlocuteur, Sherlock Holmes n’aurait sans doute pas laissé passer l’occasion d’asséner son fameux « élémentaire mon cher Watson ». Il se trouve que Porto-Novo est un fief qui, depuis de nombreuses années, apporte un soutien indéfectible à Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale. Ce dernier s’étant rangé aux côtés de Lionel Zinsou, il est aisé de comprendre qu’au-delà des apparences, ses instructions ont été suivies au pied de la lettre.
Cela, un autre citoyen semble l’avoir compris, affirmant d’un air grave « Houngbédji a vendu le pays à ce ‘‘Yovo’’ ».

Plus loin, c’est le tintamarre des klaxons qui attire notre attention. Les partisans de Sébastien Ajavon jubilent, car leur candidat arrive en tête dans plusieurs centres. Idem pour les citoyens acquis à la cause de Patrice Talon dont l’analyse est plus globale « Quand on considère la coalition qui s’est positionnée derrière Lionel Zinsou, on aurait pu s’attendre à assister à un nouveau K.O comme en 2011, mais là c’est très clair, il n’y aura pas de KO, car les scores enregistrés par Talon et Ajavon sont très intéressants. Je mise fortement sur un second tour Talon-Zinsou avec une victoire de Patrice Talon ».

Plus loin, d’autres candidats sont tournés en dérision, notamment le jeune Atao Hinnouho, « Pauvre Atao, il a investi pour rien. Ils ont dépensé son argent sans voter pour lui », ou encore Me Marie-Elise Gbedo, « Il y a eu plus de 100 votants ici et personne ne lui a accordé de voix, pas même les femmes ».
Tandis que le dépouillement et les débats se poursuivent, la nuit laisse inexorablement tomber son voile sur la ville. Les dernières tendances provisoires donnent l’avantage à Lionel Zinsou suivi de près par Patrice Talon. Les chiffres officiels devraient être communiqués par la CENA avant la fin de la semaine et viendront mettre un terme aux diverses spéculations.