Bénin : Lionel Zinsou condamné

Lionel Zinsou

Le tribunal de première instance de Cotonou, au Bénin, a confirmé la condamnation, par la troisième Chambre, de Lionel Zinsou, candidat malheureux à la dernière Présidentielle, mais a toutefois procédé à une réduction de peine. Les détails.

Condamné dans un premier temps à cinq ans d’inéligibilité à toutes élections au Bénin, Lionel Zinsou a vu sa peine réduite, par le tribunal de première instance de Cotonou, à quatre ans. L’ancien challenger de Patrice Talon aux élections de 2016 Bénin était poursuivi pour les délits de « dépassement de frais de campagne électorale et en usage de fausse attestation et de certificat falsifié ».

Le premier verdict prononcé le 2 août 2019 par la troisième Chambre sanctionnait des agissements reprochés au candidat lors des élections présidentielles de 2016, alors que Lionel Zinsou faisait face à Patrice Talon pour le compte du second tour du scrutin. Une amende de 50 millions de francs CFA avait en outre été infligée à l’ancien chef de Gouvernement.

Ce mardi 18 février 2020, les peines infligées à Lionel Zinsou ont été réduites par la Cour d’appel. En plus de ses quatre années d’inéligibilité à toutes les élections au Bénin, Lionel Zinsou écope de six mois d’emprisonnement avec sursis. L’ancien Premier ministre de l’ex-chef de l’Etat Boni Yayi devra en plus s’acquitter d’une amende de cinq millions de francs CFA.

Après cette décision de ce mardi 18 février, Lionel Zinsou a un ultime recours pour contester les sanctions à son encontre : il s’agit en effet de la Cour de cassation que l’ancien protégé de Boni Yayi devra certainement saisir.