Bénin : le président de l’Assemblée nationale réagit à la révision de la Constitution

Datant de 1990, la Constitution béninoise a subi sa première révision du 31 octobre au 1er novembre. Après deux démarches infructueuses sous la houlette de Me Adrien Houngbédji, ancien président du Parlement, le projet de révision constitutionnelle a enfin abouti sous la 8ème législature présidée par l’honorable Louis Vlavonou. Ce dernier ne cache pas son allégresse et rend grâce à Dieu. C’est du moins ce que l’on lit sur sa page Facebook.

Les parlementaires béninois ont accueilli favorablement la loi N°2019-40 portant révision de la Constitution du pays. L’adoption de cette modification substantielle de la Constitution de 1990 est considérée, par Louis Vlavonou, comme une réalisation historique pour ses collègues et lui. Dans les minutes qui ont suivi le vote, il a fait une publication sur Facebook, indiquant que le Parlement dont il assure la présidence venait de faire une réalisation historique, qui resterait à jamais gravée dans les annales du Bénin.

En ce qui concerne les innovations contenues dans la nouvelle loi, le président de l’Assemblée nationale mentionne principalement la création d’une Cour des comptes, l’abolition de la peine capitale, la limitation du mandat des membres du Parlement et celui du président de la République. « Dans l’intérêt supérieur de la Nation béninoise et prenant sur nous le sens de la responsabilité républicaine, mes collègues et moi avons donc bien voulu écrire enfin cette nouvelle page de l’histoire de notre pays qui voit alors de très beaux jours devant lui », écrit louis Vlavonou.