Bénin : développement rural et sécurité alimentaire au programme de la CEN-SAD

Cotonou la capitale économique du Bénin abrite depuis ce week-end et ce jusqu’au 18 juin 2008 le 10ème sommet de la communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-sad).

Le thème du 10ème sommet de la Cen-sad, au Bénin, est : « développement rural et sécurité alimentaire dans l’espace Cen-sad ». Un sujet d’actualité sur le continent africain. Les experts réfléchissent déjà sur la question en ce moment à Cotonou avant la réunion des ministres qui sera suivie le 17 et 18 juin de la rencontre des leaders et chefs d’états de la Cen-sad.
Ainsi pour le 10ème anniversaire de l’institution,le gouvernement du Bénin a construit 110 villas de type présidentiel pour accueillir les 250 hôtes de marque de la Cen-sad.

En dix ans la Communauté des états sahélo-sahariens avec l’aide du guide libyen le colonel Moammar Khadafi,a permis le rétablissement de la paix entre les protagonistes dans plusieurs crises en Afrique. Au plan financier,il a permis la création de la Banque Sahélo-saharienne d’Investissement et de Commerce (BSIC) dont le siège est à Tripoli, en Libye, et d’autres projets de développement.
Les grandes décisions issues de ce sommet de Cotonou feront objet de débat à la prochaine rencontre de l’Union Africaine (U.A)

Faciliter la coopération des pays riverains du Sahel et du Sahara

La Cen-sad est une institution créée à Tripoli, en Libye, le 4 février 1998 par le guide de la jamahariya arabe libyenne populaire socialiste, le colonel Mouammar Kadhafi, au terme d’un accord signé entre six Etats, à savoir : le Soudan,le Tchad,le Mali,le Niger,le Burkina-faso et la Libye.

De six au départ en 1998, la communauté des Etats sahélo-sahariens compte aujourd’hui en son sein 26 Etats[[Egypte,Libye,Soudan,Erytrée,Djibouti,Somalie,Tchad,Centrafrique,Nigéria,Bénin,Togo,Ghana,Burkina-faso,Côte d’Ivoire, Libéria, Sierra Léone, Mali, Guinée Bissau, Gambie, Sénégal, Maroc, Niger, Tunisie, Guinée, Comores. Les pays qui ont le statut d’observateurs sont : le Cap-vert, le Kenya, le Gabon, la Mauritanie et Sao Tomé et principe.]]. De nouvelles adhésions sont attendues à la fin ce 10ème sommet de Cotonou.

Depuis sa création, la Communauté des états sahélo-sahariens (cen-sad), initialement conçue comme cadre de coopération et de concertation dont la vocation première est de rassembler les pays riverains du Sahel et du Sahara s’est très tôt grâce à la volonté des chefs d’états,transformée en un instrument d’accélération de la mise en œuvre de la stratégie de l’intégration africaine.
De part ses objectifs, la Cen-sad constitue un cadre permanent de concertations constructives et d’actions porteuses d’un meilleur développement économique,social,industriel et collectif des états membres. Elle participe également au démarche qui entre dans l’optique de la recherche des voies et moyens pouvant conduire à la réalisation de l’intégration économique en Afrique.