Bénin : Boni Yayi à la fête de la Gaani

Affiche officielle du président béninois à la Cour royale

Le Président béninois Boni Yayi s’est rendu, dimanche 4 janvier, à Nikki, dans le nord-est du pays pour la fête de la Gaani. Il a rendu un hommage au Sinaboko de « l’empire du Borgou », passage obligé chaque année, pour le chef d’Etat du Bénin.

de notre envoyé spécial à Nikki,

Boni Yayi s’est rendu, dimanche 4 janvier 2015, dans la capitale du royaume des baribas, Nikki, au nord-est du Bénin, pour assister à la fête de la Gaani qui a lieu chaque année. Il a rendu hommage au nouveau Sinaboko, le roi des rois, dont c’était la première fête.

Arrivé en hélicoptère

« Même si c’est le Président Hollande qui l’appelle, il sera obligé de se rendre à la fête de la Gaani », plaisante François Fanou, journaliste à Soleil FM, une radio béninoise. Certains disent que l’empereur des Baribas impose la nomination de ministres au président de la République du Bénin.

Affiche officielle du président béninois à la Cour royale

Boni Yayi est arrivé en hélicoptère militaire, ce dimanche, en début d’après-midi, pour assister à l’événement, aujourd’hui entré dans le patrimoine culturel du Bénin. La fête se déroulait du 2 au 5 janvier. Arrivée de l'empereur des baribas, le Sinaboko Sabi Naïna III, à la Cour royale Ce voyage annuel du chef de l’Etat dans cette localité du département du Borgou, au nord-est, symbolise la vitalité de l’empire Baatonu (l’autre nom de l’empire des baribas) au cours des siècles. Cet empire a rayonné du nord du Togo à l’ouest du Nigeria, en passant par le sud du Niger, depuis le XIIIe siècle.

Autorité traditionnelle

Accompagné de près de 10 ministres et de plusieurs députés, le Président a assisté à la cérémonie, aux côtés de Sabi Naïna III, dans la tribune officielle de la Cour royale où a eu lieu l’essentiel des festivités.

Les cavaliers baribas de l'empire du Borgou

Près de 400 cavaliers de l’empereur ont affirmé leur statut aux sons des tambours sacrés, devant une assistance officielle et populaire en nombre. Il y eut des distributions d’eau et de nourriture pour contribuer à faire patienter le public avant la venue du président.

La foule était nombreuse autour de la Cour royale pour assister aux festivités

Des danses traditionnelles pour honorer la mémoire des ancêtres ont clos l’après-midi dans un mélange de musique et de poussière.

Des milliers de personnes affluent vers Nikki au moment de la fête de la Gaani Des milliers de personnes se sont déplacées, comme chaque année, pour envahir la ville de Nikki. Des centaines de commerçants débarquent dans les rues de cette ville déserte toute l’année, pour la transformer en un immense marché à ciel ouvert, jour et nuit, pendant quatre jours. Les personnes viennent de partout, notamment du Nigeria, et font de Nikki un lieu de brassage multiculturel où se croisent haoussa, yoruba ou encore bariba de différentes nationalités. Un participant à la fête de la Gaani La fête emporte toute cette population qui se rencontre en l’espace de quelques jours. L’alcool y coule a flot jusqu’au petit matin à la gloire du roi des rois.

Les rois du Bénin, notamment à Abomey, à Kouandé, à Porto Novo, sont des gardiens de la tradition dont l’autorité est telle que leur soutien politique est sollicité par les candidats aux élections législatives et présidentielle.