Bénin : Boni Yayi à Cotonou, Patrice Talon snobé ?

Boni Yayi et Patrice Talon

Le retour de Boni Yayi, l’ancien Président béninois, n’aura duré que quelques heures. C’est en milieu d’après-midi du mercredi 20 novembre qu’il est arrivé et en début de soirée, il est reparti en même temps que la délégation de la CEDEAO avec laquelle il est arrivé sans avoir rencontré le Président Talon. Un boycott ?

Une rencontre prévue, mais non tenue

La visite de Boni Yayi à Cotonou, avec la délégation de la CEDEAO, ce mercredi 20 novembre 2019 n’a duré que quelques heures. Alors qu’une rencontre avec le Président Patrice Talon était prévue à 17 heures à la présidence de la République, Boni Yayi ne s’y est pas rendu. L’entretien, qui a duré environ 1 heure 20 minutes, s’est donc tenu sans lui. Aucune déclaration ni aucun communiqué n’ont été faits par la présidence.

S’adressant à la presse, Boni Yayi a expliqué qu’il ne s’agissait en aucun cas d’un boycott de sa part étant donné qu’il n’a pas été informé de la tenue d’une telle rencontre et qu’il a appris la nouvelle grâce aux journalistes. L’ex-chef d’Etat poursuit en affirmant que la « démocratie béninoise » était sa seule priorité actuelle.  L’ex-Président du Bénin a tout de même pu exécuter le programme de ce qui semblait être un agenda personnel.

Un agenda de visite personnel

Dès sa descente d’avion, Boni Yayi a été applaudi par ses sympathisants jusqu’à son arrivée dans son quartier à Cadjehoun et devant sa résidence. Il n’a, cependant, pas tenu à s’expliquer publiquement, se faisant remplacer par son porte-parole Nourénou Atchadé.

L’ancien Président s’est ensuite rendu au domicile de Nicéphore Soglo, ancien chef d’Etat et autre figure d’autorité de l’opposition béninoise. Boni Yayi a aussi rendu visite à la famille de Prudence Amoussou. La mère de 7 enfants avait été abattue pendant les manifestations de l’opposition pour contester les élections législatives.

C’est avec la délégation de la CEDEAO qu’il a quitté Cotonou le mercredi soir. Il entend poursuivre ses soins, n’étant pas totalement guéri. Boycott de l’invitation de Patrice ou non, l’affaire fait grand bruit.