Bénin : 25 Milliards de Francs CFA détournés dans le secteur publique

Le résultat du rapport d’audit commandité par le chef du gouvernement Boni Yayi est enfin connu. C’est le ministre du Développement de l’Economie et des Finances du Bénin, Pascal I. Koupaki, qui l’a rendu public vendredi. Le rapport dévoile la situation financière de 21 Ministères, et de 60 Sociétés Publiques et Semi-Publiques.

Par Romarick Gbédji, correspondant d’Afrik au Bénin

Plus de 25 Milliards de Francs CFA, c’est le montant détourné par 300 personnes. Ces derniers pratiquaient des prix exorbitants, des appels d’offre truqués sur les marchés publics, des dépenses inopportunes, des commandes de qualités injustifiables, des affectations inappropriées de crédit d’exploitation. Dans la synthèse du rapport d’audit présenté dans un document de 8 000 pages, le Ministre Koupaki s’est concentré sur les cas les plus flagrants de malversation dans les différents ministères.

Ainsi, au niveau de la gestion des ressources financière, un crédit de 2,5 Milliards de Francs CFA a été consommé dans le premier trimestre de 2006 à l’ex-ministère des Finances et de l’Economie sur un crédit de 700 Milliards Francs CFA. L’achat de 239 véhicules non prévu au budget de l’Etat a été engagé et mis en payement sur la somme de 1,6 Milliard de Francs CFA, soit un taux de dépassement de 945 Millions selon le rapport. La consommation des crédits dans la limite du cadre de leur montant n’a pas été respectée dans tous les ministères.

Détournements à tous les niveaux

Le cas le plus frappant est celui de l’ex-ministère des Finances et de l’Economie. Pour la prévision annuelle de 2,7 Milliards, 2,5 Milliards sont déjà consommés à la date du 11 Avril 2006. Soit un taux de consommation de 93 %. Un déplacement Budgétaire qui a poussé le nouveau Gouvernement à agir correctement dans cette rubrique. Au ministère de la Communication, il a été transmis des bordereaux fictifs d’un montant de 56 Millions de Francs CFA. Au titre de la passation des marchés publics, 91 % des crédits ont été consommés pour l’année 2006 pour une prévision de 3,7 Milliards de Francs CFA.

La pratique de prix exorbitants a conduit à la confection de cartes d’identité scolaires pour un montant de 86 millions de Francs CFA. Il en est de même pour 64 Millions de dépenses en bons de commande.

D’autres révélations ont été faites sur la mauvaise gestion des ministères restants. Il a été découvert au cours des audits 337 comptes secret ayant servi de transaction pour un montant global de 6 Milliards de Francs CFA à la fin mai 2006. Il est important également de rappeler que le comptable de l’intendance du Palais de la République à restitué 39 Millions de Francs CFA sur les 93 Millions de détournement constatés pour les 14 ordres de payement non régularisés. Comme on le voit, le bilan a été catastrophique du côté de la gestion des ressources matérielles dans les Ministères. On note aussi la non pratique de l’inventaire, la non tenue de la comptabilité. Des agents ayant cessé leur fonction détiennent les véhicules mis à leur disposition.

Signalons, pour finir, que certains membres de la société civile réclament les noms des mis en cause et invitent le nouveau gouvernement du changement à ne pas s’arrêter à ce point.