Barack Obama prend la tête des primaires démocrates

Barack Obama a remporté les primaires démocrates de mardi en Virginie, dans le Maryland et à Washington DC. Le sénateur de l’Illinois obtient ainsi plus de délégués que l’ex-première dame américaine Hillary Clinton. Il compte en revanche moins de « supers délégués » que sa rivale.

Avantage à Barack Obama. Le jeune sénateur de l’Illinois s’est nettement imposé mardi lors des primaires de Virginie, du Maryland et de Washington DC. Barack Obama devance largement Hillary Clinton dans ces trois Etats. Il a respectivement obtenu 75%, 60% et 64% des voix contre 35,5%, 37% et 24%. Il obtient ainsi plus de délégués que l’ancienne première dame des Etats-Unis, qui vient d’enregistrer deux démissions dans son camp. D’après le site RealClearPolitics, il compte désormais 1 259 délégués et sa rivale 1 210. Une avance qu’il pourrait conforter le 19 février lors des caucus d’Hawaï et du Wisconsin.

Courtiser les « supers délégués »

L’un des principaux défis pour Barack Obama sera de rallier à sa cause les « supers délégués », crées en 1982 pour permettre aux ténors du parti démocrate de peser dans le choix du candidat à la présidentielle. En tout, Barack Obama et Hillary Clinton tentent de séduire 4 049 délégués, dont 796 sont des « supers délégués ». Beaucoup d’entre eux ont collaboré avec l’ex-président Bill Clinton et, de fait, nourriraient le sentiment d’avoir une dette envers lui, et donc envers son épouse. Cela dit, certains envisageraient toutefois de changer leur fusil d’épaule pour surfer sur la vague Barack Obama.

Pour remporter l’investiture démocrate, il faut réunir 2 025 délégués. Mais c’est le nombre de « supers délégués » réunis qui fera la différence. Et, sur ce terrain là, Barack Obama est loin derrière la sénatrice de New York. Elle est soutenue par 243 « supers délégués », contre 156 pour Barack Obama.

Côté primaires républicaines, le sénateur de l’Arizona John McCain reste en bonne place pour l’investiture même s’il peine toujours à convaincre les conservateurs. Et même si l’ancien gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee s’accroche. John McCain a obtenu 50% des voix en Virginie (contre 41% pour Mike Huckabee), 55% au Maryland (contre 29%) et 68% à Washington DC (contre 17%).