Baaba Maal au concert virtuel « Bassline Fest I Am Home », Leila et Tems aussi !


Lecture 2 min.
Baaba Maal
Baaba Maal

Plusieurs grands artistes africains ont été confirmés par les organisateurs du Bassline Fest 2021. Ils devraient tous se produire au concert virtuel « I Am Home » de cette année, le 29 mai prochain, pour célébrer le « Mois de l’Afrique ». Il s’agit notamment du Sénégalais Baaba Maal, de la Marocaine Leila, du Zimbabwéen Sha Sha, du Nigérian Tems entre autres. Le concert sera diffusé sur la page Facebook de Music In Africa, à partir de 20h00 GMT.

La légende sénégalaise Baaba Maal se produira au concert virtuel Bassline Fest « I Am Home », le 29 mai prochain. Mais, il n’est pas le seul artiste en liste. Plusieurs musiciens confirmés du continent se produiront à ce concert, à l’image de Sha Sha (Zimbabwe), Tems (Nigeria), Leila (Maroc), Sampa The Great (Zambie / Australie), Aurus (Ile de la Réunion), Ami Faku (Afrique du Sud), Msaki (Afrique du Sud), Umlilo (Afrique du Sud), Sun-El Musician (Afrique du Sud) et Urban Village (Afrique du Sud).

« Cette édition spéciale du Bassline Fest I Am Home Africa Day offrira la même performance musicale que les concerts du Bassline Fest Africa Day, tout en explorant ce que I Am Home signifie pour les artistes à travers l’Afrique. Ces artistes offriront des performances passionnantes qui montreront la diversité de la musique africaine », a déclaré Brad Holmes, l’organisateur de la festivité.

« L’année écoulée, nous a vus plonger dans le chaos, le confinement et le traumatisme collectif de l’isolement. Mais nous avons également eu la chance de réfléchir et de redécouvrir nous-mêmes, nos maisons, nos pays d’origine et notre art. Nous sommes encore là », se réjouit-il.

« Grâce à des séquences de performances en direct des artistes, nous deviendrons intimes, en tirant le rideau pour voir quels souvenirs, rêves et expériences se cachent derrière la musique et les artistes qui la composent. Nous explorerons la joie, la libération, le refuge, le pouvoir et la communauté de la musique et de la performance sur et depuis le continent africain », a conclu Brad Holmes.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter