Azrayen, un ange s’arrête

La bande dessinée  » Azrayen  » n’a pas volé le prix critique à Angoulême, en 1999. C’est de la grande littérature. Les deux tomes méritent leurs lettres de noblesse dans la bédé. Avec les initiales en majuscules ! La BD au secours de la littérature,…et du cinéma.

Une bande dessinée pour une guerre (qui était) sans nom. De l’encre pour fixer la mémoire, les mémoires. Lax et Giroud ont donné des mots et des images à  » la sale guerre « . Du grand art ! La guerre d’Algérie sans manichéisme. Le crayon au service de l’Histoire. Plutôt, l’inverse. Ou les deux. Coup de coeur d’Afrik.com.

Les plaies de la guerre d’Algérie se sont rouvertes ces jours-ci. Se sont-elles jamais cicatrisées ? Le scénariste-historien Frank Giroud n’en a jamais été convaincu. Son père, ancien d’Algérie, lui racontait son histoire. L’idée a germé. Elle mettra des années pour se retrouver sur une planche. Christian Lax, dessinateur, creuse le crayonné. Délaissant le fusain, il s’attèle à la plume pour le réalisme. Son encrage n’est que plus réaliste. Et n’en perd rien de sa fluidité.

Kabylie 1957

Une section de reconnaissance, composée de 22 soldats, disparaît dans les montagnes du Djurdjura. Le capitaine Valéra est chargé de la retrouver. Etrange, l’officier de la section. Surnommé Azrayen, ange de la mort en kabyle, le lieutenant Messonnier, collectionneur de papillons, est l’objet de toutes les attentions. Où se cache-t-il ?

A partir de cette intrigue, les auteurs décortiquent ce qu’on appelait pudiquement  » les évènements d’Algérie « . Les soldats ne comprennent pas pourquoi ils sont là. Chercher leurs camarades donne un sens à leur mission. Cette quête les obliger à se poser des questions. Plein de questions. Avec des réponses insatisfaisantes. Violence et compassion.

Le petit garçon hurle, plus qu’il ne la pose, sa question en pleurant. Ayghar , pourquoi ? Il ne comprend pas pourquoi les soldats ont tué son âne. L’institutrice berbère sonde son amour pour Messonnier.

Les éditions Dupuis étaient inspirées quand elles ont créé la collection  » Aire libre  » !

C’est plus qu’un livre d’histoire, beaucoup plus qu’une simple bd-passe temps. C’est une grande oeuvre littéraire.

Commander le livre : Edition Dupuis