Augmentation du prix du carburant et des salaires des fonctionnaires en Guinée

Le gouvernement de transition a procédé, hier, à l’augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué signé du syndicat et du ministre en charge de la fonction publique et du travail. Plusieurs mesures d’accompagnement ont été décidées. Parmi elles, l’augmentation du salaire des fonctionnaires.

Notre correspondant en Guinée

Le tarif des produits pétroliers à la pompe augmente. De 5000 francs guinéens, le prix du litre d’essence et de gazole passe désormais à 6500 francs. Soit une augmentation de 1500 francs.

Suite à cette augmentation du carburant, le gouvernement de transition a aussitôt annoncé des mesures d’accompagnement. Le nombre de transports urbains et interurbains a été légèrement augmenté. Et la plus importante de ces mesures est l’augmentation des salaires des personnels civils de l’Etat à hauteur de 50%. La première tranche de cette augmentation (40%) devra être payée dès ce mois de mars, et la seconde à partir du 1er juillet prochain. A cela s’ajoute l’augmentation des indemnités de transports et de logement à 35 000 francs chacune. Ensuite, dans le communiqué diffusé hier, il est fait mention de la suppression de tous les barrages routiers, à l’exception de ceux basés aux frontières.

Peu après l’annonce de ces décisions, nombreux sont les fonctionnaires qui se sont rejouis des nouvelles mesures d’accompagnement. « Il y a longtemps qu’on n’avait pas vu une telle augmentation de salaire à 50%. Nous espérons qu’on va augmenter au fur et à mesure que la vie devient chère… », nous a confié un jeune enseignant. Toutefois, dans le secteur informel, et au niveau d’autres agents non fonctionnaires, c’est la désolation. Leur pouvoir d’achat est des plus dérisoires et ne cesse de décroître au fil des mois. Pour rappel, il y a un mois, le gouvernement avait déjà augmenté le prix du litre des produits pétroliers de 500 francs.

Lire aussi:

 La Guinée aux prises avec une grave pénurie de carburant